• Accueil
  • > Archives pour le Dimanche 23 mars 2008

Manifeste de l’Aberri Eguna 2008 _ Nazioa gara. Zazpiak bat. Burujabetzaren alde

23032008

Manifeste de l’Aberri Eguna 2008

aberrieguna.jpg
Manifeste de l’Aberri Eguna 2008 _ Nazioa gara. Zazpiak bat. Burujabetzaren alde dans Culture, Histoire, Ecologie, Société, Economie euskal_herria

Nazioa gara. Zazpiak bat. Burujabetzaren alde

Il est indéniable que nous sommes une nation. Nous possédons toutes les caractéristiques qui forment et conforment une nation : notre langue, notre culture, nos territoires, notre histoire,. Nous sommes l’une des nations les plus anciennes d’Europe. Nous, les basques d’aujourd’hui, sommes le dernier maillon d’une longue chaîne à travers les siècles. Nous sommes les nouvelles voix d’une incessante chanson pour la liberté. Pourtant on ne nous reconnait pas. Ils veulent briser cette chaîne, faire taire cette voix. On refuse de nous laisser vivre, travailler et sentir comme une nation. On nous interdit de décider de notre futur en tant que nation et de construire notre pays. On nous punit pour vouloir être ce que nous sommes, on nous emprisonne, on nous méprise. Mais cela est inutile.

Lire la suite… »




Initiatives stériles et slogans vides après une autre année perdue pour la paix et la solution

23032008

Gara _ Editorial 23/03/2008 logoa.gif

Initiatives stériles et slogans vides après une autre année perdue pour la paix et la solution

abeg.jpg

En Euskal Herria il existe une autre façon de mesurer en marge du calendrier classique de janvier à décembre ou de celui qui impose la succession des exercices politiques, de septembre à juillet. Le jour d’aujourd’hui, Aberri Egu-na (Jour de la Patrie), suppose l’occasion propice pour faire le bilan et valoriser si le pays avance ou recule. Et douze mois après, une fois de plus on constate qu’en 2008 il n’y aura non plus rien à fêter.

Lire la suite… »




La signification de la « condamnation » (lettre ouverte à un ami perplexe)

23032008

 

logoa.gif 23 mars 2008

Carlo Frabetti écrivain et mathématicien

La signification de la « condamnation » (lettre ouverte à un ami perplexe)

carlofrabetti.jpg
Il n’est pas anodin que le pouvoir tente de nous imposer un terme dont la polysémie permette, d’un seul coup, de criminaliser (sans jugement préalable), diaboliser (comparer au mal absolu) et incommuniquer (nier toute possibilité de dialogue). Même si ETA était réellement le problème majeur de l’Etat espagnol, pour essayer de le solutionner et avant de « condamner », ne faudrait-il pas analyser les causes de son existence ?

Mon cher ami: Comme tu le sais bien, j’ai peu de doutes sur ton honnêteté et moins encore sur ton intelligence, c’est pourquoi ta perplexité et indignation face à la négative de la gauche abetzale à « condamner » les derniers attentats d’ ETA m’ont paru spécialement préoccupantes. Parce que si la perverse logique de la « condamnation » a pu se caler chez des personnes comme toi, je crains que notre situation soit pire qu’il n’y paraissait.

Lire la suite… »







Jeunesse et Développement |
RELATOS DE EDGAR |
Politique buzz en Eure-et-Loir |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Luisant Pour Tous
| Collectif antilibéral de Ch...
| Blog de Michel Issindou