• Accueil
  • > Askatasuna
  • > La justice française avance dans le sillage creusé par la justice espagnole

La justice française avance dans le sillage creusé par la justice espagnole

18 10 2008

jpb.gif Pays Basque

La justice française avance dans le sillage creusé par la justice espagnole

askatasuna1.gif
18/10/2008

 

La justice française s’aligne sur la «déraison» de l’Espagne sur le dossier basque et la répression des militants, ont estimé mercredi à Bayonne le Comité de soutien aux prisonniers basques Askatasuna et plusieurs avocats de militants.

«La France s’aligne sur l’Espagne dans la déraison sur les condamnations des militants basques», a déclaré lors d’une conférence de presse Muriel Lucantis, porte-parole d’Askatasuna, accompagnée de trois avocates concernées par des procédures judiciaires visant des militants arrêtés sur le territoire français.

Evoquant les affaires en cours, Askatasuna a dénoncé «l’évolution des juges antiterroristes français et les nouveaux et dangereux pas qu’ils sont en train de faire vers la disparition des droits et des libertés».

Me Xantiana Cachenaud, avocate d’Unai Fano et de Maria Lizarraga, militants soupçonnés d’appartenir à l’organisation armée ETA, arrêtés le 23 septembre dernier à Trélins (Loire), a affirmé que la France a demandé à la justice espagnole de les poursuivre «alors même que les faits qui leur sont reprochés se sont produits dans l’Etat français». Il s’agit d’une «décision complètement incompréhensible sur le plan judiciaire», a estimé Me Cachenaud, ajoutant que «l’explication ne pouvait être que politique».

Me Molina, autre membre du Collectif des avocats des prisonniers politiques basques, est revenue sur la condamnation à sept ans de prison, le 13 octobre, de Lorentxa Beyrie. L’avocate a estimé «qu’aucun élément matériel» n’avait pu être mis à jour dans cette affaire.

Askatasuna a dénoncé par ailleurs les conditions imposées lors de la libération de militants arrêtés, en septembre 2007, dans le cadre de l’affaire du «Kalaka», de Saint-Jean-Pied-de-Port, avec l’interdiction qui leur a été faite de résider et de travailler dans les Pyrénées-Atlantiques.

Sarean Zer, la nouvelle dans autres sites:

Berria – Fano eta Lizarraga Espainiaratzeko modua «aurrekari bitxia» litzateke. Salaketa ofiziala eta euroagindua «inkoherentziaz beteak» direla salatu du Askatasunak

Le JPB – Nouvelle condamnation pour Lorentxa Beyrie
Le JPB – Zigor Goieaskoetxea arrêté à la sortie de son domicile


Actions

Informations



Laisser un commentaire




Jeunesse et Développement |
RELATOS DE EDGAR |
Politique buzz en Eure-et-Loir |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Luisant Pour Tous
| Collectif antilibéral de Ch...
| Blog de Michel Issindou