• Accueil
  • > Archives pour janvier 2009

EHLG sort confiant sur sa cohérence

31012009

jpb.gif Pays Basque

EHLG sort confiant sur sa cohérence

p005_01_berhovo.jpg


31/01/2009

Goizeder TABERNA

«À compter de ce jour, on ne pourra pas faire comme si la journée de jeudi n’avait pas eu lieu». Mixel Berhocoirigoin, le président d’Euskal Herriko Laborantza Ganbara (EHLG) est sorti satisfait du procès qui s’est déroulé au tribunal de Bayonne le 29 janvier. Une audience qui laissera place à la sentence de cette longue affaire le 26 mars.

«Je suis sorti avec le sentiment d’avoir présenté tous les éléments nécessaires au juge», explique le président de l’association. Un ensemble «cohérent et fort» du point de vue de la légitimité et de la légalité.

Lire la suite… »




À Belem, soutien du Forum à EHLG et au peuple de Guadeloupe

31012009

jpb.gif Pays Basque

À Belem, soutien du Forum à EHLG et au peuple de Guadeloupe

p008_ph1.jpg


31/01/2009

À Belem, dans le cadre du Forum Social, une rencontre des Nations Sans État a eu lieu, en présence des syndicats LAB et du STC (Syndicat des travailleurs corses). Deux motions ont été adoptées par l’assemblée, une en soutien à Euskal Herriko Laborantza Ganbara et l’autre à la grève générale qui a lieu en Guadeloupe depuis le 20 janvier. Le Forum apporte «son soutien plein et entier à la lutte des travailleurs et du peuple de Guadeloupe» rassemblés au sein de la plate-forme «Doubout kont pwofitasyon» (Debout contre l’exploitation outrancière), dont le porte-parole est le secrétaire de l’UGTG (L’Union Générale des Travailleurs de Guadeloupe). Pour le Forum, le peuple de Guadeloupe «refuse l’exploitation capitaliste et la domination colonialiste».




Á Bayonne 14 000 personnes envoient un message à Sarkozy

30012009

jpb.gif Pays Basque

Á Bayonne 14 000 personnes envoient un message à Sarkozy

p005_ph1.jpg


30/01/2009

 

Yann EMMANUEL


“Désormais quand il y a une grève en France, plus personne ne s’en aperçoit”. (Nicolas Sarkozy)

 

Avec une grève extrêmement suivie aussi bien dans le secteur public que privé, la rue a envoyé un signe clair au gouvernement et au président de la République Nicolas Sarkozy. À Bayonne, c’est une mobilisation historique qui a eu lieu avec 14 000 personnes présentes à la manifestation de l’intersyndicale (9 000 d’après la police).

Lire la suite… »




Euskal Herriko Laborantza Ganbara ne renonce pas à son appellation

30012009

Euskal Herriko Laborantza Ganbara ne renonce pas à son appellation

p003_ph1.jpg


30/01/2009

Goizeder TABERNA

Concentré derrière sa barbe, le visage sans expression, Mixel Berhocoirigoin s’est assis sur le banc des accusés. Il a dû répondre sur les accusations portées contre Euskal Herriko Laborantza Ganbara (EHLG) et contre lui, en tant que président de cette association, lors d’une séance qui a duré neuf heures. À la fin de la journée, la procureure de Bayonne, Anne Kayanakis, a demandé l’ajournement du procès, la défense a demandé la relaxe.

Face à l’atmosphère de contestation créée par ce procès, la représentante de l’État a cherché un compromis. Elle a proposé d’accorder du temps à l’association pour qu’elle cherche «de nouvelles perspectives sur le nom» et une zone de compromis avec la Chambre d’agriculture de Pau. Elle n’a pas pour autant remis en cause la pertinence du projet que porte EHLG.

Lire la suite… »




ETA demande «d’unir les forces pour entre dans l’ère de l’indépendance» saluant les avancées de ces 50 dernières années

30012009

jpb.gif Pays Basque

C’est le moment de rassembler selon l’ETA

etaetoilebietanjarrai.jpg
31/01/2009

Le groupe indépendantiste ETA a marqué son 50e anniversaire par un communiqué qui revient sur les années passées et donne la lecture qu’il fait de la situation actuelle. Dans le texte envoyé au quotidien Gara, l’ETA relève la nécessité «d’unir les forces en faveur de ce pays, sans chercher d’excuse, pour que les abertzale, nous entrions dans la phase qui nous mènera vers l’indépendance».

Lire la suite… »




SOUTIEN À EUSKAL HERRIKO LABORANTZA GANBARA

27012009

askatasunalogo.gif
14 Bourgneuf karrika 64100 BAIONA/
14 rue Bourgneuf 64100 BAYONNE
Tel : 00 33 621 925 748
askatasuna.eh@free.fr
www.askatu.org

SOUTIEN À EUSKAL HERRIKO LABORANTZA GANBARA

Askatasuna considère le harcèlement judiciaire infligé par les autorités françaises à EHLG comme une des nombreuses facettes de la répression infligée par cet État à toute dynamique abertzale quelle qu’elle soit, et souhaite exprimer sa totale solidarité avec les personnes inquiétées pour leur travail syndical et politique. Nous appelons chaque personne concernée par les droits et les libertés essentiels à venir soutenir EHLG dont le procès aura lieu au Tribunal de Bayonne jeudi prochain 29 décembre à 14h.

Euskal Herria, le 24 janvier 2009




Soutien sans interruption à Laborantza Ganbara

27012009

jpb.gif Pays Basque

Soutien sans interruption à Laborantza Ganbara

p007_01_EHLG.jpg


27/01/2009

G.T.

L’association Euskal Herriko Laborantza Ganbara a préparé sa défense pour le 29 janvier. Une menée par trois avocats : l’ancienne ministre française Corinne Lepage qui est également avocate, l’avocat spécialisé dans les affaires agricoles Joseph Montier et le Bayonnais Jean-René Etchégaray. Mais sa défense la plus évidente est, certainement, le soutien populaire.

Cette semaine encore, les communiqués de soutien continuent de paraître. Euskal Konfederazioa, en solidarité avec sa soeur de la plateforme Batera, défend la liberté d’association. La fédération des associations oeuvrant en faveur de l’euskara s’étonne de la valeur juridique attribuée à un nom en euskara, ce qui ne pourrait pas se produire dans d’autres cas.

Le festival Euskal Herria Zuzenean défend le travail mené par l’association qui, tous les ans, permet d’inscrire dans le programme le repas populaire du dimanche.

Quant à la fédération des ikastola, Seaska, elle compare la situation d’EHLG à celle qu’elle avait vécu il y a 40 ans. «Au Pays Basque, la langue et l’agriculture ont assez à faire sans qu’un préfet leur mette les bâtons dans les roues», conclut le communiqué.

Au total, 7 400 citoyens et la majorité absolue des élus du Pays Basque nord ont manifesté leur soutien à l’association.




Les huit personnes arrêtées au Pays Basque sud mises sous les verrous

27012009

jpb.gif Pays Basque

Les huit personnes arrêtées au Pays Basque sud mises sous les verrous

p006_02_d3m.jpg


27/01/2009

Le juge espagnol Baltasar Garzon a envoyé en détention provisoire dans la nuit de dimanche à lundi huit militants de la gauche abertzale, les soupçonnant de reformer la direction de Batasuna, selon une copie de la décision parvenue.

Les huit personnes avaient été arrêtées dans la nuit de jeudi à vendredi au Pays Basque sud, et le juge de la Audiencia Nacional espagnole Baltasar Garzon les a entendues dans la nuit.

Le juge de l’Audience nationale, plus haute instance pénale espagnole, a notamment estimé que les faits reprochés aux huit personnes «pourraient constituer un délit de participation à une organisation terroriste».

Au cours des perquisitions menées lors des arrestations, la police a notamment recherché des documents liant Batasuna, le parti Askatasuna et la plate-forme électorale «Démocratie 3 000 000» (D3M), deux mouvements qui se présentent aux élections autonomes de la CAB, du 1er mars.

Ainsi, le mouvement citoyen D3M et Askatasuna («liberté» en langue basque) sont soupçonnés d’être des héritiers directs de Batasuna. Le juge a notamment estimé que D3M constitue, à l’instar de deux partis basques, le PCTV (Parti communiste des terres basques) et ANV (Action nationaliste basque), interdits car considérés comme des prête-noms de Batasuna pour les élections législatives et municipales précédentes. Quant à Askatasuna, il s’agit, selon la décision de justice, d’une «marque» d’ETA, de Batasuna et d’une autre organisation, Ekin. L’objectif commun de ces organisations est «de tromper les institutions de l’État et parvenir à être présent (aux élections, ndlr) pour appliquer la stratégie terroriste de l’ETA quand les circonstances l’exigent», selon le texte du juge.




Communiqué de l’organisation ETA

25012009

etaetoilebietanjarrai.jpg

 

COMMUNIQUE DE L’ETA A EUSKAL HERRIA


ETA, organisation basque socialiste révolutionnaire de libération nationale, veut en tout premier lieu dénoncer fermement la situation grave qu’endurent les citoyens de Gaza et le massacre que sont en train de mener à terme les sionistes pour en finir avec le peuple palestinien ainsi que la collaboration des dirigeants internationaux qui rend possible ce carnage. Au peuple palestinien vont nos encouragements et notre solidarité révolutionnaire. Vive la Palestine libre !

Lire la suite… »




La campagne de boycottage d’Israël sur la bonne voie

21012009

herrien mundurantz
euskal herria internazionalista

boga!

logoab.png

La campagne de boycottage d’Israël sur la bonne voie

Les 29, 30 et 31 octobre derniers, s’est réunie l’Initiative de Bilbao, assemblée de la société civile, espace et devenir rassemblant des palestiniens, des européens et des organisations de la société civile anticoloniale d’Israël pour partager différentes perspectives et discuter des défis à relever pour la mise en place d’instruments de coordination efficace visant à mener des campagnes de solidarité pratique envers la Palestine et pour une paix juste dans la région.

Cette initiative a comme résultat positif l’accord entre les participants sur l’organisation d’un boycott total à l’État d’Israël applicable à tous les domaines et à toutes les manifestations de cet État. C’est un pas en avant qu’Askapena qualifie de très positif.

Pourquoi ?

Lire la suite… »







Jeunesse et Développement |
RELATOS DE EDGAR |
Politique buzz en Eure-et-Loir |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Luisant Pour Tous
| Collectif antilibéral de Ch...
| Blog de Michel Issindou