• Accueil
  • > Archives pour le Dimanche 1 mars 2009

Segi dessine les frontières du Pays Basque et marque ses priorités

1032009

jpb.gif Pays Basque

 

Segi dessine les frontières du Pays Basque et marque ses priorités

 

p004_02_segi.jpg

28/02/2009

 

 

 

G.T.

 

Avec des panneaux c’est plus clair. Le mouvement de jeunes indépendantistes Segi a dessiné le Pays Basque en posant des panneaux à ses frontières. Cette action symbolique marque la campagne de la manifestation «Gazte Martxa» qui traversera les Pyrénées, d’Amaiur à Saint-Jean-Pied-de-Port, du 10 au 12 avril.

 

Cette randonnée revendicative de trois jours sera l’occasion pour les jeunes de dénoncer «la stratégie de colonisation» de la France. Une stratégie qui «détruit» la nation basque. Et ces jeunes parlent à partir de leur expérience : «On nous oblige à étudier à Pau, Bordeaux ou Toulouse, ce qui entraîne la désertification de nos villages».

Lire la suite… »




Au revoir et ne reviens plus! _ Askapena à Noa

1032009

Au revoir et ne reviens plus!

noaaio.jpg


Le 27 février, dans la soirée, il y a eu pour la deuxième fois un rassemblement de protestation à Saint-Sébastien contre le concert de Noa. Quatre personnes ont interrompu le concert lors de la première chanson (le premier concert n’était que pour des invités spéciaux).

Ces quatre personnes portaient des affiches disant « Boycottons Israël, liberté pour la Palestine». Elles se sont levées en criant des slogans. La musique s’est arrêtée. À ce moment-là, des policiers basques en civil se sont jetés sur ces personnes et les ont fait sortir du théâtre par la force. Trois de ces personnes ont subi un contrôle d’identité et on leur a dit qu’il serait dressé un procès-verbal contre elles.

Lire la suite… »




COMMUNIQUE DE L’ETA A EUSKAL HERRIA _ 2009.02.26

1032009

COMMUNIQUE DE L’ETA A EUSKAL HERRIA

etamuralhachaserpientenouvelobs.jpg

ETA, organisation basque socialiste révolutionnaire de libération nationale, souhaite, par ce communiqué, faire part à la société basque de ses réflexions sur la situation dans laquelle se trouve plongé le Pays basque à la veille des élections du premier mars pour le parlement autonome de Gasteiz.

Les élections autonomiques antidémocratiques qui auront lieu le premier mars en Alava, Biscaye et Guipuzcoa seront une escroquerie et une énorme fumisterie politique. L’État espagnol a fait un pas de plus dans sa stratégie fasciste pour incarcérer l’indépendantisme et l’exclure des centres de pouvoir. A compter du deux mars, le parlement de Gasteiz sera à la fois antidémocratique et plus espagnol que jamais. Ce sera le parlement du fascisme, constitué avec la même légitimité démocratique que les municipalités franquistes d’autrefois, drapeau espagnol compris. C’est là le « changement » apporté par le PSOE.

Lire la suite… »







Jeunesse et Développement |
RELATOS DE EDGAR |
Politique buzz en Eure-et-Loir |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Luisant Pour Tous
| Collectif antilibéral de Ch...
| Blog de Michel Issindou