Une liste abertzale de gauche : un choix raisonné

5 05 2009

Euskal Herriaren Alde

Une liste abertzale de gauche : un choix raisonné dans Culture, Histoire, Ecologie, Société, Economie

jpb.gif L’opinion – Tribune Libre

Une liste abertzale de gauche : un choix raisonné

05/05/2009

Giuliano Cavaterra / Membre de Batasuna

Participer aux élections européennes sous les couleurs abertzale, serait un choix relevant de l’affectif mais non basé sur un raisonnement logique. En effet, les circonscriptions pour ce scrutin sont de telle taille qu’il n’y a aucune chance d’avoir un élu au parlement européen et donc une telle candidature ne serait que symbolique. Si l’on suit ce raisonnement il est donc inutile pour les abertzale de se présenter aux législatives, aux régionales et à la plupart des élections cantonales…

Aux dernières élections cantonales par exemple EH Bai n’a eu aucun élu. Par contre la montée en puissance du vote abertzale a eu ces dernières années une influence sur l’ensemble de la vie politique. La plupart des listes non abertzale aux dernières municipales avaient leurs «basques», ou dédiaient une petite partie de leur programme à la culture basque.

De plus en plus les thèmes que mettent en avant les abertzale deviennent des thèmes centraux de la vie politique locale. Et cela parce que la plupart des politiciens locaux voient bien l’importance du vote abertzale. Ces suffrages qu’ils n’arrivent pas à capter sont un moyen de pression pour la prise en compte de nos revendications et donc à terme pour un changement de politique qui puisse enfin permettre la reconnaissance des droits collectifs du peuple basque.

Même si le score des abertzale de gauche paraîtra anecdotique dans les résultats de la grande circonscription «sud ouest» il aura, si un nombre important de suffrages se porte sur sa liste, des répercussions importantes au niveau des trois provinces du nord d’Euskal Herri.

De plus une campagne électorale est un moment fort de la vie politique qui permet d’aller à la rencontre de la population et même si notre message ne sera pas diffusé à l’ensemble de la circonscription il le sera à la population d’ipar Euskal Herri (et n’est-ce pas là l’important pour les abertzale ?).

Enfin au niveau européen aussi l’affaire a son importance. Montrer à l’Europe qu’il n’y a qu’un problème basque (et non un basco-français et un basco-espagnol) passe par des listes autonomes. En ce sens, la candidature d’Herritaren Zerenda aux élections de 2004 a été remarquable : plus de 120 000 suffrages des sept provinces qui se portent sur une liste aux nom et programme communs offrant la démonstration à l’Europe de l’unité d’un peuple malgré la «frontière». Cela est sans doute plus important que d’avoir un élu dont la priorité ne sera de toute façon pas la question basque (en effet, comment quelqu’un qui aura été élu par plusieurs centaines de milliers d’électeur/électrices d’Aquitaine, Midi-Pyrénées et Languedoc-Roussillon pourra se concentrer sur un territoire qui ne lui aura apporté que quelques milliers de voix ?).

Présenter une liste et voter pour celle-ci n’est donc pas un choix «du coeur» mais bien un choix de raison si l’on veut vraiment essayer de faire aboutir nos revendications. C’est pour cela que le 7 juin mon choix sera pour la candidature de gauche et abertzale Euskal Herriaren Alde.


Actions

Informations



Laisser un commentaire




Jeunesse et Développement |
RELATOS DE EDGAR |
Politique buzz en Eure-et-Loir |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Luisant Pour Tous
| Collectif antilibéral de Ch...
| Blog de Michel Issindou