Le 18 mai, prenons la place! Plazara!

18 05 2013

Le mouvement Herrira a présenté samedi dernier au kiosque de Bayonne les mobilisations « plazara » (« prenons la place ») aujourd’hui  18 mai  dans toutes les villes et villages du Pays basque.

Plus de 250 lieux avaient organisé cette action l’année dernière. En Pays basque nord, 8 rendez-vous sont d’hors-et-déjà fixés cette année: Saint-Jean-de-Luz, Ordiarpe, Ascain, Cambo-les-Bains, Biarritz, Saint-Palais, Baigorry et Urrugne.

Le 18 mai, prenons la place! Plazara! dans Cspb plazara-paris-18-mai-2-300x225

A Paris  nous étions rassemblés Place St Michel à 200 mètres du palais de justice.

plazara-paris-18-mai-1-300x225 dans Prisonnier(e)s politiques basques

 

Texte complet de la présentation ci-dessous:

Un an et demi est passé depuis la conférence internationale d’Aiete et l’arrêt définitif des actions armées de ETA. D’un côte nous pouvons souligner l’immobilisme des Etats français et espagnol. Et plus que de l’immobilisme, nous avons hélas assisté ces dernières semaines à des événements graves, qui ont eu lieu plus particulièrement dans des prisons françaises. Nous parlons de la situation de Xabier Aranburu lorsqu’il était au mitard, de l’état de santé aggravé d’Ibon Fernandez et, comment ne pas en parler, du décès de Xabier Lopez Peña. Ces situations sont inadmissibles et ne peuvent se reproduire.

Par ailleurs, la société civile du Pays basque s’organise pour que le processus avance. Une majorité de cette société désire la paix en Pays basque. C’est dans ce contexte que Herrira est née. Ce mouvement travaille pour le retour des réfugiés et des prisonniers politiques basques, et créer une dynamique autour de ces revendications. Le retour des réfugiés et des prisonniers est la clé du processus. Les réfugiés et les prisonniers politiques basques sont les conséquences directes du conflit qu’a subit le Pays basque ces 50 dernières années. Il est par conséquent logique qu’en donnant une alternative a ces conséquences le processus pourrait avancer.

C’est dans ce sens que travaille Herrira, et sa méthode est le rassemblement des forces. Rassembler les forces pour le respect des droits des prisonniers et des réfugiés politiques basques. Rassembler les forces pour les Droits de l’Homme, la résolution et la paix.

Comme nous l’avons dit auparavant la société s’organise. Le forum organisé à Bayonne par Bake bidea ou le forum social de mars dernier en Pays basque sud en sont d’illustres exemples.

Tous ces exemples viennent prouver la volonté de la société basque. Une envie d’aller de l’avant. Il en va de la responsabilité de tous et de toutes de travailler dans ce sens.

Les deux dernières mobilisations de Herrira en sont aussi les exemples les plus représentatifs.

Au lendemain des mobilisations de Bayonne et de Bilbao, Herrira trouvait très important de rassembler toutes les forces réunies et de les re-localiser. La participation de toutes et de tous est indispensable pour faire avancer le processus de paix. Il est par conséquent primordial de travailler village par village, quartier par quartier. Nous devons prendre les places des villages. C’est dans ce sens que les actions “prenons la place” on été pensées. Nous espérons qu’avec ces actions nous allons rassembler tous les citoyens sensibles aux droits des prisonniers et des réfugiés basques, tout citoyen sensible au processus de paix: Droits de l’homme, résolution, paix.

 


Actions

Informations



Laisser un commentaire




Jeunesse et Développement |
RELATOS DE EDGAR |
Politique buzz en Eure-et-Loir |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Luisant Pour Tous
| Collectif antilibéral de Ch...
| Blog de Michel Issindou