• Accueil
  • > Askapena
  • > PRISONNIERS BASQUES EN GREVE DE LA FAIM DEPUIS LE 28 OCTOBRE

PRISONNIERS BASQUES EN GREVE DE LA FAIM DEPUIS LE 28 OCTOBRE

26 11 2013

Communiqué de solidarité du réseau international Euskal Herriaren Lagunak  (Les Amis du Pays Basque) 

avec les prisonniers politiques basques en grève de la faim

dans la prison de Séville II (dans l’ Etat espagnol)

Le réseau international Euskal Herriaren Lagunak  veut exprimer sa solidarité avec les prisonniers politiques basques incarcérés dans la prison de Séville II, en grève de la faim depuis le 28 octobre pour la défense de leurs droits.

Depuis déjà quatre ans, dans cette prison située à  presque mille kilomètres du pays basque, on vit une situation très tendue due aux conditions de vie extrême à l’intérieur de la prison : les prisonniers politiques basques sont confinés tous les jours dans le module d’isolement (quelquefois 26 heures consécutives), on les empêche de participer à des activités, avant les quelques heures ou ils sont autorisés à sortir dans la cour ils doivent passer par un détecteur de métaux et ensuite ils sont soumis à une fouille corporelle intégrale, comme après toutes les visites en vis-à-vis.

La politique de dispersion crée un cadre qui facilite toutes sortes d’atteintes aux droits des prisonniers, comme l’isolement et les agressions que subissent aussi bien les personnes incarcérées que leurs familles et proches qui sont également soumis constamment à des fouilles avant de pouvoir rentrer pour les visites, mêmes lorsqu’ elles se déroulent avec une paroi de verre qui empêche tout contact direct avec le prisonnier. Ce genre de situation ne peut qu’aggraver le climat de tension qui règne dans cette prison.

Depuis que la grève de la faim des prisonniers politiques basques a commencé, les autorités de la prison de Séville II, au lieu de tenter de trouver une solution à ce problème, l’ont au contraire empiré en coupant depuis quelques jours le chauffage pour les prisonniers en grève de la faim, et même pour certains d’entre eux en les privant de couvertures.

Cette situation qui met gravement en danger les prisonniers ne peut se prolonger ni un jour de plus, c’est pourquoi nous exigeons des autorités pénitentiaires et de l’Etat espagnol qu’ils en finissent avec cette politique d’atteinte aux droits des prisonniers politiques basques et de leurs proches et qu’ils répondent favorablement à leurs revendications.

  • La fin de l’isolement continu. Rapprochement et regroupement des prisonnières et prisonniers politiques basques.
  •  Respect des droits fondamentaux.
  • Fin du harcèlement permanent et des agressions.

Le réseau international Euskal Herriaren Lagunak  veut ainsi, face à cette situation intolérable d’une extrême gravité, manifester son soutien aux diverses initiatives de solidarité qui ont lieu actuellement en Euskal Herria.

 

 


Actions

Informations



Laisser un commentaire




Jeunesse et Développement |
RELATOS DE EDGAR |
Politique buzz en Eure-et-Loir |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Luisant Pour Tous
| Collectif antilibéral de Ch...
| Blog de Michel Issindou