• Accueil
  • > Cspb
  • > [PODCAST] Txalaparta du samedi 14 novembre 2020

[PODCAST] Txalaparta du samedi 14 novembre 2020

14 11 2020

logo fppTxalaparta est une émission du CSPB diffusée sur Fréquence Paris Plurielle, 106.3 FM, les seconds et quatrièmes samedi du mois de 18 h à 19 h 30.

Au programme de cette émission :

Cette semaine Ibon Fernandez Iradi, prisonnier politique basque détenu dans la prison de Lannemezan, atteint d’une sclérose en plaques depuis plusieurs années, a contracté la Covid. Il aurait dû être libéré depuis longtemps. Mikel Barrios est venu à Paris devant la Cour d’Appel pour entendre un procureur demander contre lui une peine de 6 ans de prison  alors qu’il devrait pouvoir vivre totalement libre au Pays Basque. A Hendaye, Peio Alcantarilla, ancien prisonnier politique et victime de tortures par la Garde Civile espagnole a été détenu par la police française pour non respect des mesures liées au fichier Fijait, alors qu’il vit et travaille au Pays Basque depuis plusieurs années. L’Etat français, sa justice et sa police s’acharnent sur les prisonniers et anciens prisonniers politiques basques, contre la volonté presque unanime du Peuple basque.

Josu Urrutikoetxea est un militant basque qui depuis de nombreuses années est engagé pour la juste résolution du conflit entre le Pays Basque et les Etats espagnol et français. Il est aujourd’hui poursuivi pour cela. A Paris où il est actuellement assigné à résidence sous contrôle judiciaire il a accepté de nous parler de son histoire personnelle depuis sa jeunesse au Pays Basque sud opprimé par le franquisme jusqu’à aujourd’hui.  Txalaparta de cette semaine a diffusé des extraits de son entretien avec Juan.

josu 1

Si vous avez manqué l’émission en direct, vous pouvez l’écouter avec le lien ci-dessous :


Actions

Informations



Laisser un commentaire




Jeunesse et Développement |
RELATOS DE EDGAR |
Politique buzz en Eure-et-Loir |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Luisant Pour Tous
| Collectif antilibéral de Ch...
| Blog de Michel Issindou