Le mouvement internationaliste en Euskal Herria _ boga! 2 _ Askapena

21072008

logoab.png

2008/VII/09
boga! -2-

Pakito Arriaran, militant de l'ETA et du FMLN est soigné après un combat au Salvador herrien mundurantz
euskalherria internazionalista

 

**boga! dans son second numéro examine les origines du mouvement internationaliste dans notre pays. Dans le numéro 4, nous complèterons cette chronique en évoquant la fondation d’Askapena.

Le mouvement internationaliste en Euskal Herria

Cet article cite des faits relatifs à l’origine du mouvement internationaliste en Euskal Herria, pour la période correspondant à la bien mal nommée Transition Démocratique, soit de 1978 à nos jours.

Lire la suite… »




Journées Internationalistes 08 _ Askapena

3072008

2008/VI/30

logoab.png
boga!

herrien mundurantz euskal herria internazionalista*Kaixo lagunak!
Voici le nouveau bulletin d’Askapena, boga qui sortira tous les 15 jours et sera consacré à l’actualité et la lutte internationaliste en Euskal Herria, avec des numéros écrits dans une perspective historique et toujours depuis un point de vue internationaliste.
Dans la droite ligne du précédent Pas à pas, nous aborderons un sujet par bulletin. En espérant que ce nouveau format saura vous plaire et vous intéresser.

Journées Internationalistes 08 

« boikotak piztuz, elkartasuna eraiki! »

 

Depuis sa naissance il y a 20 ans, la Journée Internationaliste a toujours été présidée par un slogan, une idée, un peuple ou une lutte, mis à l’honneur au cours des activités de la journée.
C’est ainsi que l’édition 2008 était intitulée « Nous construisons la solidarité en allumant les boycotts ». Ce slogan répond au travail d’Askapena, en collaboration avec d’autres organisations d’Euskal Herria, visant à socialiser et à diffuser les campagnes « Boycott d’Israël » et « Le Pays basque dit non au Coca-Cola ».

Lire la suite… »




Journées Internationalistes 2008 _ Askapena

28062008

logoab.png

 

Journées Internationalistes 2008 _ Askapena

 

http://www.askapena.org/berriak/men/karpeta_es/522/ind_aska

 

 

Les journées internationalistes organisées en Euskal Herria ont eu lieu du 11 au 14 juin 2008. Etaient présents des représentants de nombreux comités de solidarité et amis d’Euskal Herria (Euskal Herriaren Lagunak) venus des quatre coins d’Europe: Paris, Dublin, Belfast, Canaries, Barcelone, Lisbonne, Allemagne, Milan, Rome, Madrid et Valladolid.

Lire la suite… »




Les abertzale interpellent François Fillon

19062008

jpb.gif Les abertzale interpellent François Fillon

Les abertzale se réunissent pour réclamer la reconnaissance du Pays Basque lors de la visite de François Fillon

Les abertzale réservent un accueil pas très protocolaire à François Fillon. Le Premier ministre devrait venir, avant la fin du mois, officialiser le Contrat Territorial. Pour ce jour-là, un groupe d’abertzale de tendances diverses s’est formé pour appeler à un rassemblement, à 17 heures, devant la mairie de Bayonne. Son slogan: « Admettez que le Pays Basque existe ! »Le Contrat de Territoire, le fruit de la réflexion menée dans la démarche Pays Basque 2020, recevra la signature définitive de l’Etat sur terre basque. Cet acte symbolique devrait être réalisé par un membre du Gouvernement qui sera probablement le Premier ministre lui-même. Les abertzale ainsi réunis qualifient cet acte d’ »opération de propagande ».

Lire la suite… »




Nous n’avons rien à commémorer, Boycotte Israël

14052008

nakba.gif

2008/V/01

Askapena
Nous n’avons rien à commémorer, BOYCOTTE ISRAËL

gaza

Il y a 60 ans l’Etat d’Israël a été créé. Les Palestiniens appellent ce jour-là, le 15 Mai 1948 , la Nakba (la catastrophe). Ce jour-là, 800000 Palestiniens ont été forcés de quitter leurs maisons et leurs terres fuyant de la purification ethnique pratiquée par les sionistes. Aujourd’hui, plus de quatre millions de Palestiniens sont contraints de vivre dans des camps de réfugiés. 60 ans plus tard, les droits nationaux des Palestiniens demeurent violés: Gaza est isolée en raison d’un blocus criminel, les checkpoints installés partout empêchent les Palestiniens de circuler, le Mur de l’Apartheid qui a volé des terres de Cisjordanie oblige les palestiniens à vivre dans une grande prison, dans les prisons sionistes il y a plus de 11000 détenus …

 

Lire la suite… »




Lorsqu’une motion de censure devient question d’État (II)

3052008

Independentzia eta Sozialismorantz
EUSKAL HERRIA PAS À PAS
ASKAPENA Information Nº218

logoab.png

LORSQU’UNE MOTION DE CENSURE DEVIENT QUESTION D’ÉTAT (II)

Comme nous l’évoquions dans le numéro précédent de Pas à Pas, le PNB, pour plaire au PSOE, s’est publiquement rétracté de ses déclarations faites 30 heures auparavant. Mais quand le patron se trouve en position de force et constate que le valet est soumis, il hausse la barre des exigences. Nous reprenons dans ce numéro la chronique d’un renoncement honteux de la part d’un parti basque.

Le 3 avril, le PSOE a rendu public sa complaisance vis-à-vis du nouveau discours du PNB mais les mots n’étaient pas suffisants : on réclamait des faits et il fallait que le laquais passe à l’action. Le 4 avril, des hauts responsables du PSOE se réunissent de nouveau avec le porte-parole parlementaire du PNB pour exiger des engagements. Le représentant du PNV sollicite une pause, le temps de mettre au point un plan qui devrait contenter pleinement ses maîtres. Le même jour, par un nouveau geste de soumission, le maire de Bilbao se plie aux contraintes centralistes et hisse le drapeau espagnol sur la façade de l’Hôtel de ville pour l’y laisser. L’Euskal Herria reçoit une nouvelle humiliation imposée par le PNB.

Lire la suite… »




L´internationalisme sous le signe de l´échange

5042008

jpb.gif
L´internationalisme sous le signe de l´échange
Askapena vient d’ouvrir les inscriptions pour les brigades qu’elle va envoyer aux quatre coins du monde


brigadak08.gif

L’égocentrisme n’est pas au programme des brigades d’Askapena. Ni maladresse de nanti, ni discours donneur de leçons, l’association internationaliste organise des brigades dans le seul but d’échanger avec les populations qui mènent des luttes dans leur pays. Les inscriptions aux brigades de cet été sont ouvertes, et ce, jusqu’au 11 avril.

Lire la suite… »




Une campagne électorale sur fond de proscriptions

20032008

logoab.png

 

Independentzia eta Sozialismorantz _EUSKAL HERRIA _ PAS À PAS n° 213 _ASKAPENA Information

UNE CAMPAGNE ÉLECTORALE SUR FOND DE PROSCRIPTIONS

Le 9 mars, des élections générales ont eu lieu en Espagne. La gauche basque n’a pas pu se présenter puisque toute activité politique lui avait été interdite. Toutefois, elle a mené une campagne appelant à l’abstention active, campagne s’appuyant sur un dynamisme populaire impressionnant.

L’appel de la gauche basque à s’abstenir a constitué, dès le départ, une alternative au vote, une réponse, en tant que peuple, à une situation gravissime où l’État espagnol niait à un important secteur du peuple basque l’exercice de ses droits fondamentaux. Les leaders des partis basques réformistes n’ont pas su adopter une hauteur de vues suffisante ; et, agissant dans une mentalité de parti, ils ont rejeté la proposition d’abstention en traitant la gauche basque comme s’il s’agissait de leur pire ennemi.

Lire la suite… »




Les raisons de l’abstention active

20032008

Independentzia eta Sozialismorantz _ EUSKAL HERRIA _PAS À PAS n° 212

logoab.png

LES RAISONS DE L’ABSTENTION ACTIVE

 

Le 21 février, la gauche basque fait irruption sur la scène politique avec une proposition qui enthousiasme ses sympathisants et déconcerte les autres. Sous la surveillance de la police, comme à l’habitude, la présentation officielle des propositions pour la journée électorale du 9 mars a lieu dans un hôtel d’Iruñea. La société basque est appelée à se positionner face à l’État et à ses collaborateurs au moyen de l’abstention active. Au terme de la conférence de presse, la police retient et identifie les porte-parole, mais l’annonce se répand déjà, telle une traînée de poudre, dans toute l’Euskal Herria.

Perspective historique

Le refus basque de se rendre au Parlement espagnol est une stratégie appliquée par intermittence depuis 30 ans.

Lire la suite… »




17 avril 2009 _ Journée Internationale de soutien aux Prisonniers Politiques

18032008

Munduko borrokalariak askatu!

 

Liberté pour tous les militants et militantes du monde entier !!!

 

À L’OCCASION DE LA JOURNÉE INTERNATIONALE

DE SOLIDARITÉ AVEC LES PRISONNIERS POLITIQUES

RÉUNION PUBLIQUE

1704cbappel.jpg

vendredi 17 avril 2009, à partir de 19 h

à la Bourse du travail de Saint-Denis (93) - rue Bobby Sands

17042009affichecartel.jpg

http://www.askapena.org/?q=fr/node/343 MESSAGE DE KALERA SUR LA JOURNEE DU 17 AVRIL 2009

 

http://www.unita- naziunale. org/portail/ 2009Actu/ Avril09/210409- SULIDARITA- journeeInternati onale_prisonnier s_PARIS.htm

 

http://media. radio-libertaire .org/php/ grille.php
(ça booste sous les pavés, vendredi 25/04 22h30)

Hamaika herri, bakarra borroka! (de nombreux peuples, une seule lutte!)

 

Askatasuna! (Liberté!)

 

17 AVRIL 2009 JOURNÉE INTERNATIONALE DE SOUTIEN AUX PRISONNIERS POLITIQUES

 

Nous sommes en 2009 et il y a encore beaucoup de prisonniers politiques dans le monde. Palestine, Pérou, Corse, Pays Basque, Colombie, Tamouls, la Forteresse européenne, États-Unis, les prisonniers maintenus illégalement à Guantánamo-Cuba, partie de Cuba non restituée, etc… Les prisonniers politiques continuent de montrer depuis leurs prisons le chemin de la lutte et de l’engagement, pris auparavant pour combattre l’oppression, l’injustice…

 

Des conflits sociaux, politiques, des nations opprimées, la logique dominante de l’argent et de l’accumulation, la spéculation, l’asservissement, la destruction, se trouvent à l’origine du combat de millions d’êtres humains à travers le monde. Combattre pour un monde où la logique du capitalisme ne soit pas celle qui dirige la société. Combattre pour un monde où la diversité de milliers de peuples qui le forment puisse subsister.

 

En Europe, spécialement en France et en Espagne, des centaines de prisonniers et prisonnières politiques basques se trouvent dispersés sur tous les territoires de ces deux États. Il y a aussi des camarades communistes, des corses, des galiciens, des catalans, des bretons et des anarchistes. En Italie la persécution des mouvements d’opposition augmente et les mouvements indépendantistes en Sardaigne sont réprimés. En Allemagne des débats sont intervenus sur la possibilité d’élargir encore plus les peines des prisonniers politiques… et dans tous les pays de l’Europe de l’Ouest, des syndicalistes, des travailleurs qui luttent contre l’Europe du capital, vont en prison.

 

Les prisons d’isolement en France, en Espagne, en Belgique et en Allemagne, nous montrent le prix si élevé que les États veulent faire payer à ceux et celles qui les combattent.

 

Nous devons parler aussi des cinq prisonniers de l’Empire, qui se trouvent en prison pour combattre le terrorisme que les États-Unis exercent contre Cuba, des prisonniers portoricains, des prisonniers colombiens aux Etats-Unis, des prisonniers politiques péruviens, certains mêmes incarcérés dans des prisons militaires, des mapuches, des sahraouis, des Kurdes, des colombiens emprisonnés par le gouvernement génocidaire d’Alvaro Uribe, des prisonniers politiques palestiniens qui se trouvent en première ligne dans la lutte contre le pillage sioniste et impérialiste dans les pays du Moyen-Orient, du courageux peuple iraquien qui continue à combattre contre la brutale agression impérialiste. Des prisonniers turcs qui luttent contre les modules d’isolement.

 

Mais il en a toujours été ainsi. La lutte a eu, toujours, son prix à payer, prix que tous les camarades qui combattent pour changer ce monde capitaliste pour un autre meilleur, sont disposés à payer.

 

Pour tout cela, nous voulons que ce 17 avril 2009 soit une journée pour revendiquer le statut de prisonnier politique pour, les militants qui aujourd’hui se trouvent en prison en train d’accomplir une peine imposée par les juges serviteurs du capital, par les juges médaillés… Et pour réclamer, également, des conditions démocratiques pour les peuples en lutte.

 

Nous vous invitons à participer à la journée internationale de solidarité avec les prisonniers/ères politiques Vendredi 17 Avril 2009 à la Bourse du Travail de Saint Denis-Porte de Paris-2, rue Bobby Sands 93200 Saint Denis à partir de 19H. Métro ligne 13-Porte de Paris.

Liberté pour les prisonnières et prisonniers politiques dans le monde!

Halte à la Répression! Résistance!
Prisonniers Politiques Liberté

la situation des prisonniers politiques

en Europe

(Basques, Corses, militants anti-impérialistes en France,

Italie, Espagne, Allemagne, Turquie…)

La lutte des prisonniers politiques

dans le monde

(Palestine, Pérou, peuple Mapuche, Colombie, Tamoul…)

Entrée libre – tables de presse et d’information, animation musicale avec la k-Bine

À l’initiative de : A.G.E.N., Mouvement de soutien a la resistance du peuple palestinien, Suldarita _ Paris (Corse), Collectif pour la libération de Georges Ibrahim Abdallah, Comité Pérou, Comité de solidarité avec le peuple basque – Paris, Comité Tayad (Turc), Ka Kiñe (Mapuche), Ne Laissons Pas Faire, Secours Rouge France, Comité de Coordination Tamoul – France, Association bolivarienne de Colombie, Rwanda

17 avril 2009 _ Journée Internationale de soutien aux Prisonniers Politiques  dans Askapena pdf 17042009affichea3.pdf

pdf dans Askatasuna 17042009communiqu.pdf

pdf dans Cspb 17042009a4.pdf

1704tnpalestina.jpg1704corsica.png1704americalatinarevolucion.jpgaskatasuna1.gif1704tnikurria.jpggwennhadu1.gifgalizaceibe.jpg1704mapuche.jpg1704nlpf6fig1.gif 1704sri.jpg1704p04palestineprisonnier.jpgpresoakkalera.gif1704tncartelpalomapreso.jpg1704tnpresos.jpgestatuspolitikoaorain.jpgamazigh.jpgviscacatalunyalliure.jpgsahara.jpgflagofcolombia.jpgflagirlande.jpg

 

Lire la suite… »







Jeunesse et Développement |
RELATOS DE EDGAR |
Politique buzz en Eure-et-Loir |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Luisant Pour Tous
| Collectif antilibéral de Ch...
| Blog de Michel Issindou