Gauche basque _ Euskal Herria News _ Semaine du 19 au 26 février 2008

1032008

BASQUE LEFT _ Euskal Herria NEWS _ Semaine du 19 au 26 février 2008

ehirabazi.jpg

Lire la suite… »




Deuxième Semaine de Solidarité Internationale avec le Pays Basque

28022008

logoab.png

2008/II/25
Deuxième Semaine de Solidarité Internationale avec le Pays Basque

Barcelona amics i amigues

- données et évaluation

La participation à la deuxième Semaine de Solidarité Internationale avec le Pays basque a été large et très suivie. Même si nous n’avons pas toutes les données, nous pouvons être très satisfaits de celles que nous avons : il y a eu des actions de solidarité dans 25 villes, ce qui représente plus du double des mobilisations de l’année passée lors de la première Semaine de solidarité. Les personnes ayant participé à ces actions ont été aussi beaucoup plus nombreuses, plus de 2.000 personnes ont participé aux rassemblements, réunions publiques, projections de vidéos, repas solidaires, etc. Le nombre des groupes de solidarité avec le Pays basque, « Euskal Herriaren Lagunak » (Ami(e)s du Pays basque) a augmenté ainsi que la participation d’autres groupes et organisations sociales et politiques. Pour tout cela, Askapena félicite toutes les personnes qui ont travaillé pour que cette deuxième Semaine de solidarité soit une réalité et un succès.

Mais en même temps, il faut dénoncer la forte présence policière, qui comme l’année passée, a été remarquée dans presque toutes les initiatives, et à certains endroits de façon très oppressante. N’oublions pas que les 16 personnes solidaires qui faisaient un rassemblement pacifique à Paris ont été retenues pendant plusieurs heures par la police. Cette année, une nouvelle fois, la police a été présente dans beaucoup d’actions solidaires. Dans quelques-unes des villes la présence policière était plus camouflée, mais ils ont pris des photos, enregistré ce qu’on disait et surtout, à Caracas, la police a attaqué les manifestants avec des bombes lacrymogènes et il y a eu ensuite une grave intoxication médiatique qui a cherché à criminaliser des groupes solidaires.

Peuple à peuple

La célébration de ces journées de solidarité a commencé à Montevideo où il y a eu la projection d’une vidéo et ensuite une conférence-débat sur le Pays basque. Cette réunion publique a été organisée par CX36 Radio Centenario et le journal « Resumen Latinoamericano », avec la participation, entre autres, du Mouvement 26 mars, du Parti Communiste Révolutionnaire et des Fogoneros. Une centaine de personnes ont assisté à cette réunion..

Lire la suite… »




Démocratie pour le Pays Basque _ Non à la répression _ Paris, samedi 23 février 17h00 au CICP _ Solidarité Internationale

14022008

Démocratie pour le Pays Basque

Non à la répression _ Etat d’exception, STOP!

lauburuanimado.gif

SAMEDI 23/02
de 18 à 22h00

redstar.gif

C.I.C.P. 21 ter, rue Voltaire
75011 Paris

Démocratie pour le Pays Basque _ Non à la répression _ Paris, samedi 23 février 17h00 au CICP _ Solidarité Internationale dans Askapena pdf Affiche Cicp20081.pdf

Dans le cadre de la semaine de solidarité internationale avec Euskal Herria

ehlbanner1.gif

Lire la suite… »




Vrede voor Baskenland _ Votes pour le Peuple basque Indépendant et Socialiste! _ Bozkatu Euskal Herria Independentzia Sozialista!

13022008

En faveur du droit à l’autodétermination du Pays Basque, pour un Pays Basque indépendant et socialiste

!Vote ANV!

http://www.vredesprocesbaskenland.nl/index.php?language=es

In favor of the right for self-determination of the Basque Country!
For an independent and socialist Basque Country!
Vote ANV!

 

Vrede voor Baskenland _ Votes pour le Peuple basque Indépendant et Socialiste! _ Bozkatu Euskal Herria Independentzia Sozialista! dans Askapena baiezko

 

Vote directly (Click here ) Votes directement (clickes ici) Bozkatu (emen)

boztatueaean.jpg

Again Spain bans democratic political parties from the Basque Country. Again an important part of the Basque voters are excluded from participating in elections, now it concerns the Spanish parliamentary elections of 9 March. After a previous ban on the political party Batasuna and successors from the Basque leftwing independence movement – since 2003 all parties representing the choice for a leftwing and independent Basque Country are banned – Spain now bans the political parties EHAK and ANV. While Spanish politicians are demanding from the Basque independent movement only using democratic means to achieve their political objectives, they make it impossible for that same movement to participate in elections. The so-called ‘Transition’ – the transition from dictatorship to a parliamentary democracy – is not only never completed but is also partly reversed with these latest banning.

Lire la suite… »




vidéos Euskal Herria

9022008

Talaiatik 01 noviembre/diciembre 2007

Una mirada a Euskal Herria

Informativo audiovisual de Askapena sobre la actualidad política de Euskal Herria. 7’21

Image de prévisualisation YouTube

Nothing has changed / Ezer ez da aldatu

stoptortura.com 1’00

Image de prévisualisation YouTube

 

Gora Eusko Gudariak!
Gora Euskal Herria askatuta!! 2’2″

Image de prévisualisation YouTube




Démocratie pour le Pays Basque – Non à la répression

7022008

Démocratie pour le Pays Basque – Non à la répression

ehlbanner1.gif

 


Au cours de l’année 2007, le Parti Socialiste Ouvrier Espagnol a une nouvelle fois mis en oeuvre la politique historique de l’Espagne consistant à nier le Pays basque en tant que nation et à refuser son droit à l’autodétermination. Le PSOE a réduit en cendre l’espoir du peuple basque de voir se terminer le conflit l’opposant aux États espagnol et français. Le PSOE, avec le soutien du Parti nationaliste basque (PNB), a claqué la porte de la salle de négociations en laissant la gauche indépendantiste seule.

21606_EpEh.jpg

Lire la suite… »




Différentes lectures du mode d’action de la Justice espagnole (II) _ Askapena _ Pas à pas n° 205

26012008

2007/I/16
DIFFÉRENTES LECTURES DU MODE D’ACTION DE LA JUSTICE ESPAGNOLE (II)

grandemarlaskadelolmo.jpg

 

Baltasar Garzón, Grande-Marlaska y Juan del Olmo

Independentzia eta Sozialismorantz

EUSKAL HERRIA PAS À PAS ASKAPENA Information Nº205

askapena.jpg

Récemment, la Cour européenne des droits de l’homme, saisie par Batasuna, a déclaré recevable sa requête contre l’État espagnol. Cette requête, présentée par les avocats de la gauche basque, considère que les résolutions et procédures judiciaires ayant permis de déclarer Batasuna, et d’autres expressions politiques de gauche, illégales ne sont pas conformes au droit.

Pendant ce temps, la justice espagnole et le Tribunal National en particulier dicte mandat sur mandat pour briser la liberté d’expression et ordonnant des incarcérations massives, préventives et sans preuves. Parmi ces arrêts, les plus scandaleux concernent l’incarcération du Bureau politique de Batasuna et la sentence du macro-procès 18/98, en vertu de laquelle 47 des 56 inculpés ont été mis sous les verrous avec une peine totale de 525 ans de prison ferme. Et, comme nous le disions dans le bulletin précédent, nombreux sont ceux qui, face à ces abus judiciaires, restent impassibles voire fêtent les mesures de répression et les incarcérations. Cependant, face à la même situation, des esprits lucides et des consciences solidaires dénoncent, hors de l’Euskal Herria, la prostitution de la justice au service de l’État espagnol. Dans ce bulletin, nous reprenons certains de ces témoignages, en demandant d’avance aux auteurs de nous excuser si, du fait de la sélection de fragments, le contenu du message est dénaturé.

Lire la suite… »




Différentes lectures de la stratégie répressive du Gouvernement espagnol (I) _ Askapena information _ Pas à pas n° 204

17012008

2008/I/11

DIFFÉRENTES LECTURES DE LA STRATÉGIE RÉPRESSIVE DU GOUVERNEMENT ESPAGNOL (I)

 

demokrazia? Independentzia eta Sozialismorantz
EUSKAL HERRIA PAS À PAS
ASKAPENA Information Nº204

La vague de répression venant de Madrid, en coordination avec Paris, débouche sur un État d’exception couvrant actuellement l’Euskal Herria : procès farce, arrestations massives, persécution de la liberté d’expression, partis déclarés illégaux, tortures… Et nombreux sont ceux qui, face à cette accumulation de violations des droits fondamentaux, restent impassibles voire fêtent les mesures de répression. Il reste heureusement des esprits lucides et les consciences solidaires qui, hors d’Euskal Herria, dénoncent la barbarie en cours. Dans ce bulletin, nous reprenons certains de ces témoignages, en demandant d’avance aux auteurs de nous excuser si, du fait de la sélection de fragments, le contenu du message est dénaturé.

Aux tenants de l’espagnolisme

Lire la suite… »




Le train à grande vitesse : une lutte des classes où chacun déploie sa stratégie (II) _ Askapena information _ Pas à pas n° 203

15012008

2008/I/07

Le train à grande vitesse : fpegataaht.gif

une lutte des classes où chacun déploie sa stratégie (II)

Independentzia eta Sozialismorantz askapena.jpg
EUSKAL HERRIA PAS À PAS
ASKAPENA Information Nº203

La confrontation à propos du tracé du TGV est sous tension. Les gouvernements de Madrid, Vitoria-Gasteiz et Pampelune-Iruñea sont devenus les gérants et les garants des intérêts capitalistes. Les secteurs de gauche ont assumé la défense des intérêts populaires. Les premiers pensaient qu’ils neutraliseraient sans peine le mouvement populaire d’opposition à ce projet de démolition. La préoccupation des gouvernements va croissant à mesure que le niveau d’organisation et de réaction des secteurs populaires progresse.

 

video de la première votation populaire faite à Urbina (Araba).

Image de prévisualisation YouTube

 

Les armes du mouvement populaire

L’organisation. Le mouvement populaire d’opposition au TGV constitue une plateforme large et plurielle répondant au nom de AHT Gelditu (Arrêtons le TGV). C’est un organisme qui, démocratiquement et sur une base de participation, collecte les initiatives et les canalise. Il s’agit d’un véritable tissu associatif établi entre les acteurs de ce mouvement.

Lire la suite… »




Le Forum de Débat National : Construire un pays sur la base du travail partagé _ Pas à pas Askapena Information nº201

20122007

Independentzia eta Sozialismorantz
EUSKAL HERRIA PAS À PAS
ASKAPENA Information Nº201

2007/XII/18
LE FORUM DE DÉBAT NATIONAL : CONSTRUIRE UN PAYS SUR LA BASE DU TRAVAIL PARTAGÉ

OHDLe 24 novembre, le Forum de Débat National a tenu son assemblée annuelle, pendant laquelle 150 personnes de sensibilités et d’origines différentes ont, à titre personnel, actualisé l’analyse de la situation d’Euskal Herria et précisé la stratégie à suivre en tant que nation, pour les prochains mois.

Les origines de cette initiative

Le Forum de Débat National est né en 2003 pour répondre à un déficit grave : aucun forum ouvert à tous et s »dentifiant au projet de construction du pays n’existait. Il fallait ouvrir un espace de rencontre et de travail partagé. Un groupe de personnes, pluriel et indépendant, s’est engouffré dans la brèche en élaborant un diagnostic commun sur la réalité nationale. Un tel diagnostic a aidé à détecter le potentiel existant et les points faibles, pour un objectif commun : assurer la survie et le développement de la nation basque.

Lire la suite… »







Jeunesse et Développement |
RELATOS DE EDGAR |
Politique buzz en Eure-et-Loir |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Luisant Pour Tous
| Collectif antilibéral de Ch...
| Blog de Michel Issindou