Déclaration de solidarité avec le peuple Catalan des organisations indépendantistes des nations sans Etat sous domination française

25092017

Déclaration de solidarité avec le peuple Catalan des organisations indépendantistes des nations sans Etat sous domination française dans Askapena UNE_Bretagne_Info_Marche_Solidaire_Referendum_Catalogne_Kerzhadeg_Kengred_Breizh_Katalonia_Solidaritat_Catalunya_Paisos_Catalans-640x360

A l’occasion d’une marche de solidarité avec le peuple catalan sur le Menez Bré en Bretagne, dans le cadre de l’université d’été de la Gauche Indépendantiste Bretonne, a été rendu public un document unitaire. Il s’agit d’un manifeste de solidarité avec le peuple catalan signé par de nombreuses organisations évoluant dans les nations sans état sous domination française. Il souligne les implications dans l’état français du processus catalan et appelle à renforcer le mouvement de solidarité avec le peuple catalan.

Manifeste de solidarité avec le peuple catalan.

Le 1er octobre, le peuple catalan est invité à se prononcer sur l’indépendance de la Catalogne dans le cadre d’un référendum auto-organisé dont la légalité est contestée par le pouvoir Espagnol.

Les mesures d’intimidation diverses se succèdent : perquisitions des entreprises susceptibles de fabriquer du matériel de vote, déploiement ostensible de l’armée et de la police espagnoles, tentative d’interdiction du site internet de promotion du référendum, convocation judiciaire de plus de 700 élus s’étant engagés à favoriser dans leurs communes la tenue du vote, restrictions du droit de réunion…

Nos organisations implantées dans des nations sans état sous domination française tiennent à réaffirmer leur soutien :

  • Au droit inaliénable et légitime du peuple catalan à choisir sans contrainte et sans peur son avenir.

  • Son droit à proclamer à l’issue de ce vote une république catalane indépendante.

Par ailleurs, elles invitent les démocrates, les peuples et les travailleurs du monde et en premier lieu dans l’état français à exprimer publiquement leur soutien au peuple catalan qui fait vaciller par sa détermination à voter un régime monarchique vieillissant issue de la dictature franquiste.

La contribution du peuple catalan à redonner du sens à la démocratie est incontestable. Le processus catalan pour l’indépendance est riche d’enseignements car il explique de façon éloquente que le droit à l’autodétermination ne se quémande pas mais qu’il s’exerce sans attendre l’autorisation des états ou de l’Union Européenne. Il redonne du sens aux concepts de souveraineté, d’auto-gouvernance, d’auto-organisation à un moment ou les échanges économiques mondiaux se construisent plus que jamais au mépris de l’avis des peuples et au détriment du plus grand nombre et de l’environnement.

Beaucoup d’organisations de libération des autres peuples sous domination espagnole soutiennent le processus catalan mais nous rappelons que l’état français aussi occupe une partie des pays catalans et lui nie tout droit à choisir librement son destin.

Notre solidarité internationaliste envers le peuple catalan ne connaît pas les frontières franco-espagnoles et nous affirmons également que les catalans comme tous les peuples sous domination française devraient pouvoir exercer eux aussi leur droit à librement se déterminer pour construire un autre modèle politique, social et environnemental aux bénéfices de la majorité pour se débarrasser du capitalisme, du colonialisme et de l’impérialisme.

Organisation signataires :

• Catalogne : CUP Perpinya

• Corse : A Manca

• Flandres : V-SB

• Bretagne : Breizh O Stourm (Gauche Indépendantiste)

• Pays Basque : Euskal Herria Bai, Askapena

• Martinique : CNCP, PKLS

• Occitanie : Collectiu Comunista Combat Proletari

• Guyane : MDES

• Polynésie : Tavini Huiratira




[PODCAST] Txalaparta du samedi 23 septembre 2017

24092017

Ce samedi, Txalaparta, après la présentation des mobilisations pour les prisonnières et prisonniers politiques basques et en particulier la prochaine manifestation du 9 décembre à Paris, a été largement consacrée à la situation en Catalogne avec une interview de Quim Arufat de la CUP (en espagnol), avec des chansons militantes catalanes, bien évidemment !

Capture EH CATALUNYA

A écouter en cliquant sur le lien (nuage) ci-dessous.

 

 




Le CSPB sera présent à la journée de distribution du café zapatiste

13092017

Journée de distribution du café zapatiste

Le samedi 23 septembre de 14 à 20h
Au CICP 21 ter rue voltaire 75011 Paris
A 15h inauguration d’une exposition de gravures représentant les membres du Conseil Indigène de Gouvernement et point d’information sur celui-ci.
Pour plus d’information sur ce qu’est ce Conseil Indigène de Gouvernement, un article sur le site du cspcl. D’autres articles sur le même sujet sont disponibles sur le site.
Une tombola sera organisée pour les gravures.
A 17h remise de café à la Cantine des migrants et débat autour de la liberté de circulation.
Cette initiative fait suite à la campagne la campagne « Face aux murs du Capital : résistance, rébellion, solidarité et soutien d’en bas et à gauche » lancée par les zapatistes. Ceux-ci ont annoncé en mars donner une tonne de café pour soutenir tou-t-e-s celles et ceux qui aujourd’hui sont poursuivis simplement pour avoir une couleur de peau, une culture, une croyance, une origine, une histoire, une vie.
Avec des stands des associations :
  • Echanges Solidaires
  • Comité de Solidarité avec les Peuples du Chiapas en lutte
  • Comité de solidarité avec les Indiens des Amériques
  • Entre Ici et là-bas (savons à l’huile d’olive et artisanat palestinien)
  • La Milpa (artisanat zapatiste)
  • Comité de Solidarité avec le Peuple Basque de Paris
  • Terre et Liberté pour Arauco (solidarité avec les Mapuche
  • Tamazgha (artisanat et informations sur les peuples berbères)

PROJET JCZ 17




[PODCAST] Txalaparta du samedi 9 septembre 2017

11092017

Comme tous les seconds et quatrièmes samedi du mois de 18h à 19h30, retrouvez Txalaparta, l’émission du CSPB sur Fréquence Paris Plurielle.

Au programme de l’émission du samedi 9 septembre (à écouter avec le lien ci-dessous) :

Procès de six militants basques à Paris les 6 et 7 septembre, déclaration d’Ekhine Elizagirre à l’audience.

Grève de la faim de quatre jeunes à Saint Pierre d’Irube en juillet pour les droits des prisonnier.e.s.

Entretien avec Fernando de l’association Harrera (accompagnement des sortants de prison) à Bilbo.

Entretien avec un militant de SOS Mines sur le projet d’ouverture d’une mine d’or près de Kambo.

Et en accompagnement musical : Lau Teilatu – Itoiz / Zoaz Lasai – Muda / Belaunaldi Bat – Berri Txarrak.

Bonne écoute (en cliquant sur le nuage) !




[PODCAST] Askatasunak du jeudi 15 juin 2017

17062017

DB9bOCzXYAAA7-m

 

Askatasunak était consacrée à la diffusion d’extraits de la Conférence sur les disparitions politiques du 11 juin à la Bourse du Travail de Paris.

 




[PODCAST] Txalaparta du samedi 27 mai 2017

27052017

Au programme de l’émission Txalaparta sur Fréquence Paris Plurielle :  Discussion sur les disparitions politiques avec Ayfer (ICAD), Birsel (militante turque soeur de disparu), Sol (péruvienne), Natacha (chilienne), Ali (membre d’ACTIT), Juan (CSPB) et présentation de la conférence du 10 juin 2017 à la Bourse du travail de Paris.

 




[PODCAST] Askatasunak du jeudi 18 mai 2017

20052017

Au programme de l’émission Askatasunak sur Radio Libertaire du 18 mai :

- Les disparitions politiques, crimes des Etats contre les Peuples.

- A l’occasion du quarantième anniversaire de la répression sanglante de la deuxième semaine pro-amnistie en 1977, histoire de la lutte pour l’amnistie des militants basques depuis les premières Gestoras de 1975.

Bonne écoute !

 




[PODCAST] Txalaparta du samedi 13 mai 2017

13052017

Au programme :

- Oier Gomez, prisonnier gravement malade, vient d’être libéré mais des dizaines d’autres sont encore emprisonnés.

- Extrait de la conférence à l’hôpital de l’Hôtel-Dieu sur la santé en prison avec Anne Lecu, médecin à Fleury Mérogis.

- Il a un an 10  femmes djiboutiennes étaient en grève de la faim à Paris pour dénoncer les viols de la part des militaires de Djibouti, où en est on aujourd’hui? Entretien avec Lise Doussin membre de Femmes Solidaires et du Comité de suivi des plaintes pour viols.

- Présentation du livre « Pourquoi nous sommes abertzale » par leurs auteurs Peio Etcheverry et Peio Etcheverry-Ainchart.

Avec en intermèdes musicaux : Zoaz Lasai par Muda, Yan Anga par Gorka Chamorro et Kebasque, Kalabazak par Huntza.




Paris / 10 juin / Conférence sur les disparitions politiques

29042017

Appel à la Conférence sur les disparitions politiques
10 juin 2017 à 14 heures
Bourse du Travail
3 rue du Château d’Eau Paris 10ème

Tract Conf. Disp Tract Conf. DispTract Conf. Disp

La disparition est une forme spéciale de violence de l’Etat contre le Peuple. Une des choses les plus cruelles pour les familles de disparu-e-s est de ne pas savoir où sont leurs êtres chers, s’ils sont encore en vie ou morts. La disparition est un terrorisme d’Etat. En général, les victimes sont torturées et assassinées. Leurs cadavres sont le plus souvent cachés ou détruits.

Sur tous les continents les aspirations à une vie libre et humaine, les luttes de résistance de celles et ceux qui survivent à l’oppression, à l’exploitation, à la misère, sont réprimées par des Etats totalitaires ou prétendument démocratiques.

Par les disparitions, lors de gardes à vue ou d’enlèvements, les états non seulement font en sorte d’éradiquer toute résistance, mais encore de terroriser les proches des militant-e-s et la société tout entière.

Il faut que cessent ces gardes à vues, ces enlèvements, ces disparitions forcées, ces violences et cette répression.

Cette Conférence va accueillir des proches de disparu-e-s, des militant-e-s des droits humains attachés à la démocratie et à la liberté en provenance des différents continents.

Le sort des disparu-e-s doit être mis en lumière par tous ceux qui, vivant encore, veulent que la réalité enfin apparaisse au grand jour. Pour que ces vies ne soient pas perdues en vain, il faut dénoncer et combattre ces crimes commis par les Etats contre les Peuples.

Premiers signataires : ICAD FRANCE (Comité international contre les disparitions forcées et la torture), SKB, ACTIT, HDK, CSPB (Comité de solidarité avec le Peuple Basque – Paris), ROC/ML, Collectif solidarité pour la lutte de Pérou, une proche de disparu de Colombie, les révolutionnaires de Chili et d’Argentine.




Semaine de solidarité avec les prisonnier.e.s politiques

20042017

2017_04_22







Jeunesse et Développement |
RELATOS DE EDGAR |
Politique buzz en Eure-et-Loir |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Luisant Pour Tous
| Collectif antilibéral de Ch...
| Blog de Michel Issindou