• Accueil
  • > Liens Solidarité Internationale

Déclaration de solidarité avec le peuple Catalan des organisations indépendantistes des nations sans Etat sous domination française

25092017

Déclaration de solidarité avec le peuple Catalan des organisations indépendantistes des nations sans Etat sous domination française dans Askapena UNE_Bretagne_Info_Marche_Solidaire_Referendum_Catalogne_Kerzhadeg_Kengred_Breizh_Katalonia_Solidaritat_Catalunya_Paisos_Catalans-640x360

A l’occasion d’une marche de solidarité avec le peuple catalan sur le Menez Bré en Bretagne, dans le cadre de l’université d’été de la Gauche Indépendantiste Bretonne, a été rendu public un document unitaire. Il s’agit d’un manifeste de solidarité avec le peuple catalan signé par de nombreuses organisations évoluant dans les nations sans état sous domination française. Il souligne les implications dans l’état français du processus catalan et appelle à renforcer le mouvement de solidarité avec le peuple catalan.

Manifeste de solidarité avec le peuple catalan.

Le 1er octobre, le peuple catalan est invité à se prononcer sur l’indépendance de la Catalogne dans le cadre d’un référendum auto-organisé dont la légalité est contestée par le pouvoir Espagnol.

Les mesures d’intimidation diverses se succèdent : perquisitions des entreprises susceptibles de fabriquer du matériel de vote, déploiement ostensible de l’armée et de la police espagnoles, tentative d’interdiction du site internet de promotion du référendum, convocation judiciaire de plus de 700 élus s’étant engagés à favoriser dans leurs communes la tenue du vote, restrictions du droit de réunion…

Nos organisations implantées dans des nations sans état sous domination française tiennent à réaffirmer leur soutien :

  • Au droit inaliénable et légitime du peuple catalan à choisir sans contrainte et sans peur son avenir.

  • Son droit à proclamer à l’issue de ce vote une république catalane indépendante.

Par ailleurs, elles invitent les démocrates, les peuples et les travailleurs du monde et en premier lieu dans l’état français à exprimer publiquement leur soutien au peuple catalan qui fait vaciller par sa détermination à voter un régime monarchique vieillissant issue de la dictature franquiste.

La contribution du peuple catalan à redonner du sens à la démocratie est incontestable. Le processus catalan pour l’indépendance est riche d’enseignements car il explique de façon éloquente que le droit à l’autodétermination ne se quémande pas mais qu’il s’exerce sans attendre l’autorisation des états ou de l’Union Européenne. Il redonne du sens aux concepts de souveraineté, d’auto-gouvernance, d’auto-organisation à un moment ou les échanges économiques mondiaux se construisent plus que jamais au mépris de l’avis des peuples et au détriment du plus grand nombre et de l’environnement.

Beaucoup d’organisations de libération des autres peuples sous domination espagnole soutiennent le processus catalan mais nous rappelons que l’état français aussi occupe une partie des pays catalans et lui nie tout droit à choisir librement son destin.

Notre solidarité internationaliste envers le peuple catalan ne connaît pas les frontières franco-espagnoles et nous affirmons également que les catalans comme tous les peuples sous domination française devraient pouvoir exercer eux aussi leur droit à librement se déterminer pour construire un autre modèle politique, social et environnemental aux bénéfices de la majorité pour se débarrasser du capitalisme, du colonialisme et de l’impérialisme.

Organisation signataires :

• Catalogne : CUP Perpinya

• Corse : A Manca

• Flandres : V-SB

• Bretagne : Breizh O Stourm (Gauche Indépendantiste)

• Pays Basque : Euskal Herria Bai, Askapena

• Martinique : CNCP, PKLS

• Occitanie : Collectiu Comunista Combat Proletari

• Guyane : MDES

• Polynésie : Tavini Huiratira




[PODCAST] Txalaparta du samedi 23 septembre 2017

24092017

Ce samedi, Txalaparta, après la présentation des mobilisations pour les prisonnières et prisonniers politiques basques et en particulier la prochaine manifestation du 9 décembre à Paris, a été largement consacrée à la situation en Catalogne avec une interview de Quim Arufat de la CUP (en espagnol), avec des chansons militantes catalanes, bien évidemment !

Capture EH CATALUNYA

A écouter en cliquant sur le lien (nuage) ci-dessous.

 

 




Le CSPB sera présent à la journée de distribution du café zapatiste

13092017

Journée de distribution du café zapatiste

Le samedi 23 septembre de 14 à 20h
Au CICP 21 ter rue voltaire 75011 Paris
A 15h inauguration d’une exposition de gravures représentant les membres du Conseil Indigène de Gouvernement et point d’information sur celui-ci.
Pour plus d’information sur ce qu’est ce Conseil Indigène de Gouvernement, un article sur le site du cspcl. D’autres articles sur le même sujet sont disponibles sur le site.
Une tombola sera organisée pour les gravures.
A 17h remise de café à la Cantine des migrants et débat autour de la liberté de circulation.
Cette initiative fait suite à la campagne la campagne « Face aux murs du Capital : résistance, rébellion, solidarité et soutien d’en bas et à gauche » lancée par les zapatistes. Ceux-ci ont annoncé en mars donner une tonne de café pour soutenir tou-t-e-s celles et ceux qui aujourd’hui sont poursuivis simplement pour avoir une couleur de peau, une culture, une croyance, une origine, une histoire, une vie.
Avec des stands des associations :
  • Echanges Solidaires
  • Comité de Solidarité avec les Peuples du Chiapas en lutte
  • Comité de solidarité avec les Indiens des Amériques
  • Entre Ici et là-bas (savons à l’huile d’olive et artisanat palestinien)
  • La Milpa (artisanat zapatiste)
  • Comité de Solidarité avec le Peuple Basque de Paris
  • Terre et Liberté pour Arauco (solidarité avec les Mapuche
  • Tamazgha (artisanat et informations sur les peuples berbères)

PROJET JCZ 17




Paris / 10 juin / Conférence sur les disparitions politiques

29042017

Appel à la Conférence sur les disparitions politiques
10 juin 2017 à 14 heures
Bourse du Travail
3 rue du Château d’Eau Paris 10ème

Tract Conf. Disp Tract Conf. DispTract Conf. Disp

La disparition est une forme spéciale de violence de l’Etat contre le Peuple. Une des choses les plus cruelles pour les familles de disparu-e-s est de ne pas savoir où sont leurs êtres chers, s’ils sont encore en vie ou morts. La disparition est un terrorisme d’Etat. En général, les victimes sont torturées et assassinées. Leurs cadavres sont le plus souvent cachés ou détruits.

Sur tous les continents les aspirations à une vie libre et humaine, les luttes de résistance de celles et ceux qui survivent à l’oppression, à l’exploitation, à la misère, sont réprimées par des Etats totalitaires ou prétendument démocratiques.

Par les disparitions, lors de gardes à vue ou d’enlèvements, les états non seulement font en sorte d’éradiquer toute résistance, mais encore de terroriser les proches des militant-e-s et la société tout entière.

Il faut que cessent ces gardes à vues, ces enlèvements, ces disparitions forcées, ces violences et cette répression.

Cette Conférence va accueillir des proches de disparu-e-s, des militant-e-s des droits humains attachés à la démocratie et à la liberté en provenance des différents continents.

Le sort des disparu-e-s doit être mis en lumière par tous ceux qui, vivant encore, veulent que la réalité enfin apparaisse au grand jour. Pour que ces vies ne soient pas perdues en vain, il faut dénoncer et combattre ces crimes commis par les Etats contre les Peuples.

Premiers signataires : ICAD FRANCE (Comité international contre les disparitions forcées et la torture), SKB, ACTIT, HDK, CSPB (Comité de solidarité avec le Peuple Basque – Paris), ROC/ML, Collectif solidarité pour la lutte de Pérou, une proche de disparu de Colombie, les révolutionnaires de Chili et d’Argentine.




Un beau moment de solidarité internationale

19122016

affichepetite

Comme tous les ans, la section à Paris de l’Associu Sulidarità (association de soutien avec les prisonniers politiques corses) organisait Natale per i patriotti. Cette année, le Comité de Solidarité avec le Peuple Basque s’est joint à leurs camarades corses pour rappeler que les combats des prisonnières et prisonniers politiques basques et corses étaient les mêmes.

Dans l’après-midi, un marché solidaire avait réuni différentes associations vendant des produits du Chiapas, du Wall Mapu, de Palestine, de Grèce, des communautés amérindiennes ainsi que d’Euskal Herria et de Corse. Ce sont près de 300 personnes qui sont venues afin d’offrir à leurs proches un témoignage des luttes pour la liberté. En même temps, des documentaires étaient projetés notamment autour de la lutte exemplaire menée à Standing Rock contre la construction d’un gazoduc : Water is life !

En soirée, ce sont plus de 100 personnes qui ont chanté avec le groupe corse Scontru, toujours présent lorsqu’il s’agit d’exprimer leur solidarité avec les prisonniers politiques. Avant que le tour de chants ne commence, des militants.tes du CSPB et de l’Associu Sulidarità ont pris la parole afin de rappeler les conditions de détention connues par les prisonnières et prisonniers politiques basques et corses, la politique de vengeance des Etats français et espagnol et la nécessité de créer le rapport de forces suffisant pour faire plier ces Etats, notamment pour obtenir la libération de tous les prisonniers. Unai Arkauz, dont le père est incarcéré depuis 25 ans, a également pris la parole pour témoigner.

Nous avons particulièrement mis l’accent sur les conditions de détention inhumaines dans lesquelles se trouvent Igor Uriarte et Arkaitz Agirregabiria détenus au mitard depuis le 18 novembre 2016 à la prison de Villepinte. Une campagne internationale a été lancée afin d’écrire massivement à la Directrice de la Maison d’Arrêt de Villepinte et au Ministre français de la Justice.

Cette soirée a encore une fois permis de montrer que la solidarité était indispensable à la lutte et que, ensemble, pas à pas, nous parviendrons à libérer nos prisonniers, à libérer nos peuples.

IMG_2414

Elkartasun internazionalistaren egun ederra Parisen

Urtero Pariseko Associu Sulidarità-k (Korsikako preso politikoekiko elkartasun taldea) “natale per i patriotti” antolatu izan du. Aurten Euskal Herriarekiko Elkartasun Komiteak kide korsoekin bat egin du euskal eta korsikako preso politikoen borroka berdina dela gogoraraziz.

Arratsaldean, elkartasun merkatu batek hainbat elkarte batu ditu Txiapaseko, Wall Mapuko, Palestinako, Greziako, Amerikako jatorriko herrietako eta Euskal Herriko zein Korsikako produktuak saltzeko. 300 pertsona inguru etorri dira askatasunaren aldeko borroken inguruko testigantzak ematera. Honekin batera, hainbat dokumental jarri ziren ikusgai batez ere Standing Rocken gas-bide baten eraikuntzaren aurka egindako borroka eredugarriaren inguruan: Water is life!

Gauean 100 pertsona baino gehiagok abestu zuten korsikako Scontru taldearekin batera, beti prest dagoena preso politikoekiko elkartasun ekitaldietan parte hartzeko. Honen aurretik Euskal Herriarekiko Elkartasun Komiteko eta Associu Sulidaritèko militanteek hitza hartu zuten preso politikoen egoera zein den azaltzeko, Estatu espainol eta frantsesaren mendeku politika salatzeko eta deia luzatzeko indar korrelazio nahikoa lortzeari begira lan egiteko, preso guztien askatasuna lortzeko. Unai Arkauz, 25 urte preso daramatzan euskaldun baten semeak, bere esperientzia kontatu zuen baita ere.

Aipamen berezia izan zuen Igor Uriarte eta Arkaitz Agirregabiriaren egoerak, mitard.ean sartuta baitaude azaroan 18tik Fresnesen. Nazioarte mailako kanpainia bat jarri da martxan Fresneseko zuzendariari eta Justizia Ministroari era masiboan idazteko.

Egun honek beste behin ere erakutsi digu elkartasuna beharrezkoa dela borrokarako, eta elkarrekin, pausuz pausu, lortuko dugula gure presoak askatzea, gure herriak askatzea.




Discussion autour de Georges Ibrahim Abdallah le 28 octobre 2016 à Paris

23102016

Avec la présence du CSPB pour évoquer les prisonnières et prisonniers politiques basques. Venez nombreux !

VendrediEZ #8 : Discussion autour de Georges Ibrahim Abdallah le 28 octobre 2016 à Paris




Samedi 17 septembre : Journée de solidarité avec les communautés zapatistes à Paris

7092016

Le CSPB participera à cette journée, venez nombreuses et nombreux !

Marché solidaire avec des stands des associations :

  • CSPCL (livres, dvd et infos sur les communautés zapatistes)
  • CSIA (livres, T-shirts et artisanat des indiens des Amériques)
  • Echanges Solidaires (café et artisanat zapatistes)
  • Entre Ici et Là-bas (huile d’olive, savons et artisanat palestinien)
  • La Milpa (artisanat des communautés zapatistes)
  • Comité de solidarité avec le peuple basque
  • Associu Sulidarità(solidarité avec les prisonniers corses)

 De 15h à 20h : Projection de dvd de Promedios sur l’organisation des communautés zapatistes avec en plus :

 A 16h « En route vers l’autonomie (45mn-TV Cheran)

Cherán K’eri est une communauté indigène pur’épecha d’environ 20 000 habitants, située dans l’Etat du Michoacán, au Mexique. Le 15 avril 2011, les habitants  ont décidé d’expulser
définitivement la police et les partis politiques, pour revenir aux formes traditionnelles d’auto-gouvernement de leurs ancêtres. À quatre ans du début de leur lutte, hommes et femmes nous racontent la construction de ce monde nouveau, dans lequel l’assemblée de la communauté est celle qui dirige, dans lequel le gouvernement obéit aux habitants.

A 18h : Juntos defendemos nuestra madre tierra Nicolas Défossé et Ejido Tila, Mexique, 2015, 49′, VOSTF

Depuis des temps ancestraux, les indigènes du peuple Ch’ol ont habité l’ejido Tila. Actuellement, les femmes et les hommes propriétaires légitimes de la terre doivent défendre leur territoire contre le gouvernement municipal et l’État du Chiapas qui veut les priver de 130 hectares de la ville de Tila, au coeur de l’ejido, sans se soucier des liens sociaux et culturels qui donnent vie à leur communauté.

CafeZapatiste2016




Salon anticolonial les 5 et 6 mars 2016

3032016

Comme tous les ans, le CSPB participera au Salon anticolonial, les 5 et 6 mars 2016 :

http://www.anticolonial.net/IMG/jpg/affiche_2016_web.jpg

Retrouvez le programme ici : http://www.anticolonial.net/spip.php?article3009

Ainsi que le programme de la semaine à Paris : http://www.anticolonial.net/spip.php?article3010




Communiqué des Euskal Herriaren Lagunak en réaction au procès des 5 internationalistes basques, Askapena, Askapeña et Elkartruke

9072015

Communiqué des Euskal Herriaren Lagunak en réaction au procès des 5 internationalistes basques, Askapena, Askapeña et Elkartruke dans Askapena

En Euskal Herria, le samedi 4 juillet, une conférence de presse a annoncé la dynamique populaire qui débutera en septembre pour faire face au procès politique contre les 5 camarades internationalistes basques, David, Aritz, Walter, Gabi et Unai, ainsi que contre les collectifs Askapena, Askapeña et Elkartruke.

Ainsi, pour répondre fortement à ce nouveau procès politique qui débutera le 19 octobre à l’Audience nationale espagnole, des centaines de militants internationalistes, de défenseurs des droits civils et politiques, de personnes engagées en soutien avec la lutte d’Euskal Herria, ont présenté la dynamique « Herriak Libre » (Peuples libres).

Cette dynamique ne reconnaît pas à l’Etat espagnol la légitimité pour juger à ces camarades et organisations internationalistes mais propose également de mettre en place des procès populaires dans tout Euskal Herria où le peuple basque jugera l’Etat espagnol pour son impérialisme passé et présent. Un impérialisme marquée par l’ingérence coloniale et postcoloniale en Amérique du Sud, au Sahara, par sa participation à l’OTAN et par l’oppression systématique qu’il exerce, comme en Euskal Herria, à l’encontre des peuples placés sous sa juridiction.

Depuis la dynamique Herriak Libre, un appel a été lancé aux secteurs populaires des différents peuples en lutte, solidaires avec Euskal Herria, pour se joindre à cette initiative et mettre l’Etat espagnol sur le banc des accusés. En tant que comités de solidarité avec le peuple basque, nous faisons notre cet appel et le diffuserons aux organisations et collectifs de nos territoires.

Dans ce sens, avec la même détermination qui nous anime depuis tant d’années pour démontrer notre solidarité avec la lutte du peuple basque, nous nous engageons à réaliser des procès populaires contre l’Etat espagnol que nous accuserons d’atteintes systématiques aux droits collectifs et individuels en Euskal Herria.

Parce que la solidarité est la tendresse des peuples, jugeons l’Etat impérialiste espagnol !

Vive la solidarité entre les peuples !
Gora Euskal Herria Askatuta !
Herriak Libre !

Image de prévisualisation YouTube

http://www.askapena.org/eu/content/nos-comprometemos-realizar-juicios-populares-contra-el-estado-espa%C3%B1ol




Paris : Assemblée des dernières colonies françaises

17022014

Dans le cadre de la Semaine anticoloniale, la Plateforme des Syndicats des Nations sans Etat et le collectif Solidarité Kanaky organisent :

l’Assemblée des dernières colonies françaises

le dimanche 23 février de 13h30 à 18h

Espace Jean-Dame

17 rue Léopold Bellan

Paris 2e

Métro : Sentier

Le programme complet :

programme

Et l’affiche de l’évènement :

affiche







Jeunesse et Développement |
RELATOS DE EDGAR |
Politique buzz en Eure-et-Loir |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Luisant Pour Tous
| Collectif antilibéral de Ch...
| Blog de Michel Issindou