[PODCAST] Txalaparta du 8 janvier 2022

9012022

juan fpp

Txalaparta est une émission du CSPB diffusée sur Fréquence Paris Plurielle, 106.3 FM, les seconds et quatrièmes samedis du mois de 18 h à 19 h 30.

Au programme de cette émission, après les dernières nouvelles sur la situation des prisonnier.e.s politiques basques , deux rediffusions :

- extrait d’une émission Txalaparta de 2019 avec l’artisan de la paix Michel Berhocoirigoin, décédé en 2021.

- conférence de presse, en mars 2021, de l’association Harrera qui soutient les ex-prisonnier.e.s et exilé.e.s politiques basques.

Si vous avez manqué l’émission en direct, vous pouvez l’écouter avec le lien ci-dessous :




[PODCAST] Txalaparta du samedi 25 décembre

25122021

juan fpp

Txalaparta est une émission du CSPB diffusée sur Fréquence Paris Plurielle, 106.3 FM, les seconds et quatrièmes samedis du mois de 18 h à 19 h 30.

Au programme de cette émission, après les dernières nouvelles sur la situation des prisonnier.e.s politiques basques,

IRATXE SORZABAL  Iratxe Sorzabal Diaz, détenue au Centre pénitentiaire de Réau lit un texte  qu’elle a écrit dans le cadre d’un atelier théâtre auquel elle participe en détention. Extraits :

« Je suis une des héritières de ces sorcières qu’ils n’ont pas pu brûler et je suis libre. »

« Je sens ta souffrance à travers les siècles. »

« Nous avons toi et moi un lien qui ne peut se défaire. »

« Ils ont brûlé des parties de ton corps avec le feu. Moi, à l’ère du progrès, ils m’ont brûlé la peau avec des électrodes. »

« Mais nous avons survécu toi et moi, nous sommes vivantes. Nous sommes des survivantes. »

« Nous sommes nées pour être libres et ni la torture ni le bucher ne peuvent l’empêcher. »

En deuxième partie d’émission, rediffusion d’une Conférence sur le chamanisme au Pays basque dans le cadre du festival Haizebegi  en octobre 2020 par Xarles Videgain, linguiste et Professeur à l’Université du Pays Basque.

Txalaparta de ce 25 décembre se termine avec des chansons enregistrées en prison par des prisonnières et des prisonniers politiques basques.

Si vous avez manqué l’émission en direct, vous pouvez l’écouter avec le lien ci-dessous :




[PODCAST] Txalaparta du 11 décembre

17122021

juan fpp

Txalaparta est une émission du CSPB diffusée sur Fréquence Paris Plurielle, 106.3 FM, les seconds et quatrièmes samedis du mois de 18 h à 19 h 30.

Au programme de cette émission, après les dernières nouvelles sur la situation des prisonnier.e.s politiques basques :

BAKE BIDEA 4 DEC

Juan était présent à l’assemblée de Bake Bidea et des Artisans de la Paix du 4 décembre qui a lancé l’appel pour de nouvelles mobilisations en faveur des droits des prisonnier.e.s politiques basques, et en particulier pour la libération de Ion Parot, Jakes Esnal et Unai Parot qui ont passé 31 ans en prison. Le prochain rendez-vous est donné le 8 janvier pour une manifestation à Bayonne, simultanément à celle qui aura lieu à Bilbo.

La déclaration présentée à la presse à l’issue de cette assemblée est diffusée dans cette émission.

10 ans après la Conférence internationale d’Aite qui a proposé une feuille de route en faveur du processus de paix au Pays basque, où en sommes-nous ? Anaiz Aguirre Olhagarray, journaliste à  Mediabask a réalisé un reportage auprès de témoins de cette Conférence, elle s’exprime sur ce sujet, sur le chemin parcouru et sur celui qui reste à accomplir.

Oier Oa, après avoir accompli la peine à laquelle l’avait condamné la justice française vivait et travaillait près de Bayonne avec sa famille depuis plusieurs années. Fin 2020, il a été expulsé en application d’une interdiction définitive du territoire français. L’appel qu’il a fait de cette décision vient d’être refusé.

Au 18ème siècle des femmes menaient la révolte contre les injustices au Pays basque. Ximun Larre nous raconte leur histoire souvent oubliée par les historiens.

Si vous avez manqué l’émission en direct, vous pouvez l’écouter avec le lien ci-dessous :




[PODCAST] Txalaparta du 24 novembre

3122021

juan fpp

Txalaparta est une émission du CSPB diffusée sur Fréquence Paris Plurielle, 106.3 FM, les seconds et quatrièmes samedis du mois de 18 h à 19 h 30.

La situation des enfants de prisonnier.e.s ne doit pas être oubliée. La petite Izadi qui partage la cellule de sa mère emprisonnée dans l’État espagnol aura trois ans en janvier et devrait donc en être séparée, alors que son père est également détenu.  De nombreuses personnes sont mobilisées pour que ce lien familial ne soit pas rompu.

BEALe 14 novembre Béa, militante d’ETXERAT, l’ l’association des familles et proches des prisonnier.e.s politiques basques est venue à Paris rencontrer les militants du CSPB pour décrire ce que vivent les prisonnier.e.s et leurs familles, et échanger sur la situation générale au Pays basque. Nous avons enregistré cette discussion dont l’essentiel est diffusé au cours de cette émission.

Si vous avez manqué l’émission en direct, vous pouvez l’écouter avec le lien ci-dessous :

 




[PODCAST] Txalaparta du samedi 13 novembre 2021

13112021

juan fpp

Txalaparta est une émission du CSPB diffusée sur Fréquence Paris Plurielle, 106.3 FM, les seconds et quatrièmes samedis du mois de 18 h à 19 h 30.

Dix ans après la Conférence internationale d’Aite et la fin de la lutte armée de l’ETA, 197 militantes et militants indépendantistes basques sont toujours incarcéré.e.s dans les prisons espagnoles et françaises.

ETXERAT 16 VICTIMES ROUTE DISPERSION Les trop nombreuses victimes du conflit ne sont pas toutes reconnues. Si ETA et la gauche abertzale ont assumé leurs responsabilités, il n’en est pas de même pour le gouvernement espagnol qui a commandité ou couvert des tortures et des assassinats de militant.e.s basques en Espagne et en France. Le gouvernement espagnol refuse de lever le secret sur les années de la guerre sale pour tenter d’échapper à la révélation de la responsabilité de l’État espagnol sur les crimes commis pendant cette période. Les 16 proches de prisonnier.e.s morts sur les routes des prisons se voient refuser le statut de victime de la politique de dispersion. La France garde le silence sur les complicités de certains de ses fonctionnaires.

OIER MANIF LARESORRE

Oier Oa, originaire de Donostia, avait été condamné en 2012 à quatre ans de prison ferme par le tribunal correctionnel de Paris pour détention de faux documents et appartenance à ETA. En 2015, après avoir effectué trois ans de détention, et alors qu’il aurait pu retrouver sa liberté et sa famille à Larressore, une interdiction de territoire français lui a été signifiée avant sa remise aux autorités espagnoles qui l’ont ensuite immédiatement libéré sans charge. Il est ensuite revenu vivre à Larressore près de Bayonne où réside sa famille.

Le 25 novembre 2020, il a été  interpellé lors d’un contrôle routier sur son trajet entre Larressore et son lieu de travail à Bayonne et a dû quitter le Pays Basque nord. Oier Oa a fait appel de cette interdiction de territoire, et la population, les élus et les élèves du Lycée où il travaille le soutiennent pour qu’il puisse rentrer chez lui, avec sa compagne et ses trois enfants.

OIER ELM 7 NOV 21Le 7 novembre dernier, à la veille de l’audience du Tribunal correctionnel de Paris qui devait statuer sur cette demande, nous avons rencontré Oier Oa et sa compagne à l’Espace Louise Michel. Nous diffusons cet entretien au cours de l’émission, ainsi que le reportage réalisé en 2015 à sa sortie de prison, lorsqu’il était encore assigné à résidence en région parisienne.

Si vous avez manqué l’émission en direct, vous pouvez l’écouter avec le lien ci-dessous :




[PODCAST] Txalaparta du samedi 6 novembre 2021

7112021

juan fpp

Txalaparta est une émission du CSPB diffusée sur Fréquence Paris Plurielle, 106.3 FM, les seconds et quatrièmes samedis du mois de 18 h à 19 h 30.

Le 12 octobre l’État espagnol fêtait le jour de l’hispanité pour célébrer la « découverte » de l’Amérique en 1492. C’est Franco qui lui a donné ce nom en 1958 et le gouvernement soi-disant socialiste de l’Espagne devenue soi-disant démocratique en a fait, par loi, une fête nationale espagnole en 1987.

C’est le passé colonial, responsable de massacres et de spoliations des peuples indigènes qui est célébré. D’ailleurs, au Venezuela on en a fait le jour de la résistance indigène et au Nicaragua le jour de la résistance indigène, noire et populaire. En Navarre depuis 2017 c’est le jour des peuples indigènes et du respect à la diversité culturelle.

Depuis plus de 500 ans ces peuples opprimés n’ont cessé de lutter pour leurs droits.

CNI CICP POUR BLOG

Le 19 octobre dernier une délégation du Congrès National Indigène est venue du Mexique pour réaliser une tournée en Europe pour y rencontrer « l’Europe rebelle, d’en bas et à gauche » selon leur expression. Nous étions présents à la conférence de presse organisée au Centre International de Culture Populaire à Paris, de larges extraits sont diffusés dans cette émission.

ABDALLAH

Georges Ibrahim Abdallah est emprisonné dans les geôles françaises depuis plus de 37 ans. Et comme chaque année ses soutiens se rassemblent devant la prison de Lannemezan où il est détenu. Le 23 octobre dernier, devant les grilles, ils ont lu la déclaration que Georges Ibrahim Abdallah venait de leur transmettre. Juan a lu ce message de résistance en deuxième partie de l’émission de ce samedi.

Si vous avez manqué l’émission en direct, vous pouvez l’écouter avec le lien ci-dessous :




[PODCAST] Txalaparta du samedi 23 octobre 2021

24102021

juan fpp

Txalaparta est une émission du CSPB diffusée sur Fréquence Paris Plurielle, 106.3 FM, les seconds et quatrièmes samedis du mois de 18 h à 19 h 30.

Le 17 octobre 2011, une Conférence internationale en faveur d’une résolution du conflit au Pays Basque s’est tenue au Palais d’Aiete de Donosti (Saint Sébastien) au Pays Basque sud. Elle était organisée et menée par un comité d’experts dont Kofi Annan, ancien Secrétaire Général des Nations Unies. Elle a présenté une feuille de route qui a été suivie par l’organisation ETA puisqu’elle a annoncé trois jours plus tard l’arrêt définitif de son activité armée pour que le combat se poursuive par des voies exclusivement pacifiques et démocratiques. Mais il reste beaucoup de chemin à parcourir en particulier parce que les États espagnol et français ont refusé le dialogue avec l’ETA demandé dans cette feuille de route.

Dix ans après, une nouvelle Conférence internationale s’est tenue en octobre 2021 à Donosti et à Bayonne pour débattre de ce qu’il reste à faire, notamment pour les 198 prisonnières et prisonniers basques encore détenus.

Pour l’émission de ce samedi nous avons voulu donner la parole à des militant.e.s basques qui ont contribué activement – sans renoncer à leur objectif de conquérir un Pays Basque libre, socialiste, féministe et écologiste – aux tentatives pour construire une paix durable. Nous reviendrons sur le contenu de cette nouvelle Conférence au cours des prochaines émissions.

Arnaldo Otegi sort de prison  Arnaldo Otegi n’était pas encore sorti de prison au moment où s’est déroulée la Conférence   internationale d’Aiete en 2011. Il avait été arrêté deux ans plus tôt ainsi que d’autres militant.e.s indépendantistes basques, justement parce qu’il participait à des réunions pour préparer la transition du conflit. Le Tribunal européen des droits de l’homme a annulé leurs condamnations (leur procès n’ayant été ni juste ni équitable), mais la justice espagnole s’acharne et veut les juger à nouveau.

 Le 17 octobre dernier il a accordé un entretien à NAIZ, diffusé dans cette émission avec la traduction de Juan (l’entretien est en espagnol).

IRATXE SORZABAL REAU OCT 2021

Iratxe Sorzabal a été arrêtée en 2015 au Pays Basque nord par la Police française qui avait reçu pour l’occasion l’appui de la Garde civile espagnole. Elle avait participé à la délégation de l’ETA qui, entre 2011 et 2013, s’était rendue à Oslo en Norvège pour y négocier des  accords de paix avec des représentants du gouvernement espagnol, qui malgré l’engagement pris ne s’y sont jamais rendus. Elle est actuellement détenue à Réau, près de Paris. La justice espagnole a émis un mandat d’arrêt européen en demandant son extradition pour lui faire subir une peine de prison en Espagne en application d’un jugement qui a été établi à partir de déclarations obtenues sous la torture.

Un journaliste de Gara a pu la rencontrer en octobre 2021 dans la prison de Réau. Nous avons traduit leur entretien du basque au français pour le lire au cours de l’émission.

David Pla à Oslo 2021  David Pla qui avait également participé à la tentative de négociation à Oslo, et qui a été arrêté en même temps qu’Iratxe Sorzabal, a été libéré depuis. Il est retourné ce mois-ci en Norvège pour enregistrer un documentaire réalisé par NAIZ sur ces 13 mois passés là-bas et sur l’engagement de l’ETA et de la gauche indépendantiste basque en faveur d’une paix juste et durable.

Nous diffusons des extraits de ce documentaire réalisé en basque avec les traductions de Juan.

ARNALDO ET ARKAITZ AIETE

Le 18 octobre 2021 la gauche indépendantiste basque (SORTU et EH BILDU) a fait une déclaration devant le Palais d’Aiete pour rappeler son engagement en faveur du dialogue, de la négociation et de l’accord pour résoudre le conflit et pour rappeler que le Pays Basque c’est un peuple, une nation qui en tant que tel doit être respecté et reconnu. Arkaiz Rodriguez et Arnaldo Otegi se sont aussi adressés aux victimes de la violence d’ETA.

Nous diffusons cette déclaration en basque et sa traduction en français.

La situation dramatique que vivent les migrants qui traversent le Pays Basque au péril de leur vie, avec plusieurs morts depuis le début de cette année, pour fuir les rafles de la police est abordée au début de l’émission, avec une chanson de la bertzolari Maddalen Arzallus composée après le décès ce mois-ci de trois migrants à Ciboure.

Si vous avez manqué l’émission en direct, vous pouvez l’écouter avec le lien ci-dessous :




[PODCAST] Txalaparta du samedi 9 octobre

10102021

juan fpp

Txalaparta est une émission du CSPB diffusée sur Fréquence Paris Plurielle, 106.3 FM, les seconds et quatrièmes samedis du mois de 18 h à 19 h 30.

Au programme de l’émission du 9 octobre, après la chronique habituelle sur la situation des  prisonnières et des prisonniers politiques basques :

KALERA INFO POUR BLOG

Le 22 septembre dernier, l’Audience nationale espagnole a décrété la fermeture de Kalera Info et de son site internet, publiés par le parti de gauche abertzale Sortu,  sur la base de rapports de la Garde civile, pour crime présumé « d’apologie du terrorisme ». Ce n’est pas la première fois que les tribunaux espagnols s’en prennent à Sortu pour le travail réalisé en faveur des droits des prisonnier.e.s et exilé.e.s politiques basques.

Nous avons rencontré Jokin Etcheverria, militant de Sortu en charge du secteur des prisons, pour qu’il s’exprime sur cette décision de fermeture, Txalaparta de ce samedi diffuse cet entretien.

Lurzandia Okupazioa Arbonne POUR LE BLOG

Depuis plus de 100 jours le domaine agricole d’Arbonne est occupé par les paysans de Lurzandia et d’ELB pour empêcher sa vente (à 3,15 millions d’euros !) à une riche parisienne qui n’avait aucunement l’intention d’en conserver sa vocation agricole.

Partout des actions sont menées pour lutter contre la spéculation immobilière qui prive la population locale, en particulier les jeunes et les plus démunis, d’accéder à un logement ou de pouvoir exercer un travail agricole.

PEIO ETCHEVERRY AINCHART POUR LE BLOG

Nous diffusons l’entretien de Juan avec Peio Etcheverry-Ainchart, membre d’EH Bai et élu d’opposition à Saint-Jean-de-Luz, spécialiste de la question du logement, qui détaille la situation sur ce sujet au Pays Basque et les propositions pour que la population locale puisse vivre et travailler au pays.

Si vous avez manqué l’émission en direct, vous pouvez l’écouter avec le lien ci-dessous :




[PODCAST] Txalaparta du samedi 25 septembre

10102021

juan fpp

Txalaparta est une émission du CSPB diffusée sur Fréquence Paris Plurielle, 106.3 FM, les seconds et quatrièmes samedis du mois de 18 h à 19 h 30.

Au programme de l’émission du 25 septembre, après la chronique habituelle sur la situation des prisonnières et des prisonniers politiques basques :

josu proces avec eh bai eh bildu

Le 13 septembre, pour l’audience à laquelle il était convoqué à la Cour d’appel de Paris, Josu Urrutikoetxea avait le soutien de Maddalen Iriarte d’EH Bildu (du Pays Basque sud) et de Jokin Etcheverria d’EH Bai (du Pays Basque nord).

Ce dossier, pour lequel un mandat d’arrêt avait été émis contre Josu Urrutikoetxea en 2009, repart à la case de l’instruction. En effet même la procureure a dû admettre qu’on ne savait pas pourquoi il était jugé. Le premier septembre dernier, Josu Urrutikoetxea avait été relaxé dans un autre dossier dans lequel le parquet avait requis 5 ans d’emprisonnement.

Txalaparta diffuse dans cette émission, une intervention de Josu Urrutikoetxea avant l’audience ainsi que les déclarations de Maddalen Iriarte (EH Bildu) et de Josu Etcheverria (EH Bai).

gaztexte

« Herri bat, gaztexe bat », un gaztetxe pour chaque ville. Les gaztetxe , institution de la jeunesse basque partisane de l’auto gestion n’ont pas de limite géographique au Pays Basque, pas plus que la répression dont ils ont fait récemment l’objet. Ce mois-ci à Hasparren et à Iruñea (Pampelune) les jeunes sont en résistance pour la défense de leur gaztetxe.

Si vous avez manqué l’émission en direct, vous pouvez l’écouter avec le lien ci-dessous :




[PODCAST] Txalaparta du 11 septembre

10102021

juan fpp

Txalaparta est une émission du CSPB diffusée sur Fréquence Paris Plurielle, 106.3 FM, les seconds et quatrièmes samedis du mois de 18 h à 19 h 30.

UNAI ROMANO

Ce 6 septembre marque le 20e anniversaire de la détention, de la détention au secret et des tortures subies par Unai Romano. Au cours de ces deux décennies, il est est devenu le visage vivant de la torture, en raison de l’image publique de son visage défiguré. Les réseaux se chargent aujourd’hui de rappeler qu’il ne s’agit pas d’un cas isolé.

UNAI ROMANO EN 2002

Unai Romano a mis beaucoup de temps avant de pouvoir raconter ce qu’il a subi. Après la chronique sur la situation des prisonnier.e.s politiques basques, Txalaparta de ce samedi diffuse son récit enregistré en février 2020, traduit en français par Juan, puis de la voix d’Unai en Euskara.

Si vous avez manqué l’émission en direct, vous pouvez l’écouter avec le lien ci-dessous :







Jeunesse et Développement |
RELATOS DE EDGAR |
Politique buzz en Eure-et-Loir |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Luisant Pour Tous
| Collectif antilibéral de Ch...
| Blog de Michel Issindou